Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > HUMOUR

HUMOUR

par THOT 2, le 13/01/2021 à 21:50 - 124 visites

Bonjour à toute l'équipe
Mon voeux pour cette Meilleure année : que vous soyez heureux

Ma question concerne l'humour :que peut-on dire de la perception de l'humour, à partir de quel âge le perçoit-on ;quelles sont ses limites ses bienfaits, ses méfaits
que sait - on de l'humour à travers les ages
Merci de vos réponses, je suis dans l'impossibilité de consulter des livres en bibliothèque

Réponse de THOT 2

par THOT 2, le 13/01/2021 à 21:58

voici à nouveau ma question, la précédente était incomplète et je vous prie de m'en excuser.

Bonjour à toute l'équipe
Mon voeux pour cette Meilleure année : que vous soyez heureux

Ma question concerne l'humour :que peut-on dire de la perception de l'humour, à partir de quel âge le perçoit-on ;quelles sont ses limites ses bienfaits, ses méfaits
que sait - on de l'humour à travers les âges
Merci de vos réponses, je suis dans l'impossibilité de consulter des livres en bibliothèque

Réponse du Guichet du savoir

par gds_et, le 14/01/2021 à 11:46

Bonjour,

A partir de quel âge développe-t-on le sens de l’humour ? Sur cette question, les avis divergent :

« d’après une étude par l’université de Cardiff, au Pays de Galles, et publiée en juin 2013, les enfants ne sont capables de faire la différence entre une erreur et une blague qu’à partir de 18 mois. Les chercheurs précisaient qu’à environ deux ans, l’enfant commence à comprendre l’humour, puis apprend progressivement à en faire lui-même.
Des résultats qui ne sont pas partagés par deux psychologues américains dont l’étude, citée par le site Psychomédia, a été publiée début 2015 par la revue scientifique Current Biology. Les auteurs de ces travaux estiment que les bébés commencent à faire des blagues dès l’âge de 9 mois. Ils seraient même capables de faire des imitations vers 4 mois dans le but de faire rire leur entourage. Tout dépend donc de ce qu’on entend par le mot "humour". S’il s’agit de blagues orales, il faut attendre, forcément, que le petit commencer à maitriser la parole pour s’exprimer, mais s’il s’agit de simples taquineries, quelques mois suffisent pour rigoler avec lui. »
Source : Bébé : à quel moment développe-t-il l’humour ? santemagazine.fr


Les bienfaits de l’humour sont importants : en particulier il contribuerait à préserver notre santé mentale mais aussi physique :

« Et si l'art de la blague préservait notre santé ? Notre santé psychologique même, pour être plus précis. Dans un article paru sur le site The Conversation, Janet Gibson, professeur de psychologie cognitive au Grinnel College (Iowa), montre aujourd'hui en quoi l'humour est bénéfique à la santé mentale de tous, pour celui qui en est doté, certes, mais aussi pour ceux qui le reçoivent sous forme d'anecdotes cocasses. Selon elle, être capable de faire rire autrui permet de distribuer un peu de bien-être autour de soi mais agit aussi positivement sur le rigolo de service.

Elle explique comment l'humour, véritable antidote à la morosité, aide à chasser le stress, à prévenir l'hypertension et par conséquent à se prémunir des maladies cardio-vasculaires. Rien que ça ! La psychologue développe également qu'une personne qui aime plaisanter mobilise ses capacités cognitives pour identifier la situation ou l'histoire qui nous fera rire d'une même voix. Un autre effort cognitif lui est aussi nécessaire lors de la restitution de la blague, histoire qu'elle ne fasse pas un flop et atteigne son but divertissant. »
Source : Les vertus de l'humour, leparisien.fr

Voir aussi à ce propos :
La thérapie par le rire, passeportsante.net
Avoir le sens de l'humour est signe de bonne santé mentale, futura-sciences.com

Sur les méfaits du rire, l’étude de Robin Ferner Laughter and MIRTH (Methodical Investigation of Risibility, Therapeutic and Harmful): narrative synthesis publiée dans la revue BMJ pourrait vous intéresser. Il identifie notamment les dangers suivants : la syncope, la rupture cardiaque et œsophagienne et la protrusion des hernies abdominales, les crises d'asthme, l'emphysème interlobulaire, la cataplexie, les maux de tête, la luxation de la mâchoire et l'incontinence à l'effort. Un rire infectieux peut propager une véritable infection, ce qui est potentiellement évitable en riant dans votre manche. Comme effet secondaire de sa recherche d’effets secondaires, il liste également les causes pathologiques du rire, parmi lesquelles l’épilepsie (crises gélastiques), les tumeurs cérébrales, le syndrome d’Angelman, les accidents vasculaires cérébraux, la sclérose en plaques et la sclérose latérale amyotrophique ou maladie du motoneurone.

Vous trouverez une présentation en français de l’étude dans cet article : Le rire thérapeutique et le rire qui tue, lequotidiendumedecin.fr


Enfin, sur l’aspect historique, vous trouverez plusieurs références dans cette réponse précédente sur l’humour. Etant actuellement en télétravail en raison de la situation sanitaire, nous n’avons pas la possibilité de consulter ces ouvrages.

Vous pourrez néanmoins lire sur Google Books des extraits de l'ouvrage de Georges Minois, Histoire du rire et de la dérision.

Mentionnons également cet article sur Cairn qui vous intéressera peut-être :
Beard, Mary. « Les Romains riaient-ils ? [*] », Annales. Histoire, Sciences Sociales, vol. 67e année, no. 4, 2012, pp. 893-909.

Nous trouvons également la référence d'un article de Philosophie Magazine : Une brève histoire du rire.
Malheureusement l'abonnement de la BmL à Cafeyn ne nous a pas permis d'accéder à cet article en version intégrale.


Bonne journée.

  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact