Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Alcool 90°identite

Alcool 90°identite

par semm, le 27/04/2021 à 17:52 - 163 visites

l'alcool a 90° est il l'alcool que l'on boit?

Réponse du Guichet du savoir

par bml_sci, le 30/04/2021 à 14:16

Bonjour,

Réponse du département Sciences et Techniques


En France, depuis une dizaine d’années, il est très difficile de trouver de l’alcool à 90° non modifié et donc consommable. Voici ce que l’on apprend en p. 13 de l’ouvrage Alcools et liqueurs maison d'Anne-Laure Pham :

« L’alcool « pur » : une rareté

C’est un fait : en France, contrairement à ce que prétendent les ainés ou les utilisateurs d’obscurs forums sur Internet, ne comptez plus sur les pharmacies pour y effectuer vos achats d’alcool « pur », titrant à 80-90%. Deux raisons à cela. Premièrement, la demande des clients a fortement baissé (…). Deuxièmement, ce produit fait l’objet de droits d’accises, une taxe qui, pour dire les choses simplement, fait quasiment doubler le prix de l’alcool nature, en plus d’en limiter les quantités commercialisables depuis 2014. Ainsi, que ce soit en pharmacie ou dans les supermarchés, l’alcool est vendu en petites quantités sous sa forme « dénaturée » ou « modifiée » volontairement rendu impropre à la consommation. Il est constitué d’éthanol à 80 ou 90%, auquel du camphre est ajouté en guide de dénaturant. De plus, il est coloré en jaune par de la tartrazine. »


En 2011, cet article du Dauphiné Libéré s’inquiétait de l’incidence de la disparition de l’alcool à 90° de consommation des officines. En effet, jusque-là, la recette traditionnelle de Génépi, comme beaucoup d’autres alcools maison, était confectionnée à partir d’alcool à 90° « pur » pour la macération des brins. Mais comme l’évoque l’article, les amateurs n’ont pas traîné à trouver une solution pour pallier ce manque : « ils partent s’approvisionner en Italie ».

Si, contrairement à nos amis grenoblois, vous ne pouvez pas vous rendre en Italie pour vous approvisionner en alcool à 90° (non modifié), l’ouvrage Alcools et liqueurs maison recommande d’utiliser de la vodka, de l’eau-de-vie, du rhum blanc, de la grappa, du gin ou encore de la tequila comme base de macération de vos préparations d’alcools maison…

Enfin si votre question était de savoir si vous pouvez boire de l’alcool à 90° (NON MODIFIE, on est bien d’accord !) à même le goulot : oui, vous le pouvez, au même titre qu’un alcool très fort… encore faut-il arriver à l’avaler et si vous y arrivez, nous ne vous garantissons pas d’être en très grande forme après ingestion...

Pour la petite anecdote, cet article cite les 5 alcools les plus forts au monde. Vous constaterez que les plus forts dépassent les 90° et que certains d’entre eux, sont ou ont été, interdits à la vente et des mises en garde sont faites sur leurs impacts délétères sur la santé :

– A la 5ème place on trouve la Poteen. Cette boisson irlandaise entre 60 et 90 degrés a longtemps été interdite mais bénéficie actuellement d’un passe-droit régional spécifique. Seul deux marques sont autorisées à en produire.

– 4ème le Whisky Bruichladdich avec 91,2% d’alcool. Un whisky à ne pas prendre à la légère dont la recette écossaise daterait du 16ème siècle. La publicité nous fait savoir que d’en boire plus d’une cuillerée peut conduire à la cessité.

– 3ème Everclear. C’est une marque d’alcool rectifié de maïs, qui peut être achetée à 75.5° ou à 95°. Dans plusieurs États des États-Unis, l’achat comme la vente de la version à 95° est illégale. Pour comparaison, une bouteille de rhum ou de vodka avoisine les 40 degrés d’alcool.

– A la 2ème place : Spirytus Rektyfikowany (70 à 96 d’alcool). Cette boisson polonaise fait partie de la catégorie des alcools rectifiés, c’est-à-dire un procédé qui permet d’obtenir la concentration maximale possible. Bon à savoir : ces alcools sont utilisés en boisson, mais aussi en décapant ménager.

– A la première place on trouve le Cocoroco, une boisson bolivienne fabriquée à partir de canne à sucre affichant un magnifique 93° et 96° d’alcool. A boire certes mais aussi pour nettoyer les plaies superficielles de la peau ou désinfecter le matériel chirurgical !

Bonne journée et n’oubliez pas que l’abus d’alcool est dangereux pour la santé…

Pour aller plus loin

- L'alambic : l'art de la distillation : alcools, parfums, médecines/ Matthieu Frécon
- Alcool : plaisir ou souffrance/ Mickael Naassila
- L'alcool en questions : 41 réponses pour démêler le vrai du faux / sous la direction de Vincent Seutin, Étienne Quertemont et Jacqueline Scuvée-Moreau
  • 0 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact