Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Pont de Lyon

Pont de Lyon

par jlmarsset, le 04/07/2021 à 22:42 - 259 visites

Bonjour,
Louis Chatoux (grand-père de ma grand-mère maternelle) avait une entreprise de travaux publique à Lyon entre 1830 et 1860.
Le 18 septembre 1846, comme entrepreneur de maçonnerie il remporte un marché pour restauration et agrandissement de l’Ecole royale vétérinaire (devenu Conservatoire) pour un montant de 565 548 francs. (Document Gallica : Documents divers publiés par les ministres).
La tradition familiale dit qu'il a aussi construit ou reconstruit un pont.
Sauriez-vous lequel ?
Connaitriez-vous l'entreprise de mon ancêtre ?
Merci.

Réponse du Guichet du savoir

par bml_reg, le 08/07/2021 à 16:16

Réponse de la Documentation régionale

Nous n’avons malheureusement pas trouvé d’informations complémentaires sur l’entreprise de Louis Chatoux ni sur son implication dans la construction d’un pont.

La presse locale et les indicateurs-annuaires peuvent être des sources intéressantes pour ce type de recherche, hélas il existe peu de titres de presse lyonnaise entre 1830 et 1860, et faut-il encore qu’ils soient numérisés et accessibles.
- La revue La Construction Lyonnaise, source précieuse pour le chercheur dans le domaine du bâtiment et des travaux publics, commence seulement en 1879, voir la collection numérisée sur Numelyo.
- Le quotidien Le Salut public commence en 1848. Il est intégralement numérisé et consultable sur Lectura plus. Nous n’y avons pas trouvé de résultat pertinent.
- Le Moniteur judiciaire de Lyon [Périodique numérisé] : organe des tribunaux et des annonces légales, comporte malheureusement une lacune entre 1849 et 1881.

On trouve trace d’un L. Chatoux dans l’Annuaire statistique et historique de la ville de Lyon et du département du Rhône de 1838, qui est suivi d’un "nouvel indicateur contenant 12000 adresses", consultable sur Google books :
« Chatoux (L.), maçon, r. de la Reine, 38»
Le nom Chatoux figure également dans la liste des « maçons et entrepreneurs du bâtiment », sans plus de détail.

Pour en savoir plus sur l’histoire des ponts de Lyon, vous pouvez consulter le livre de Jean Pelletier, Les ponts de Lyon, l’eau et les Lyonnais.
On y apprend qu’à partir du XVIIe siècle, « pendant un peu plus de 200 ans pratiquement toutes les constructions de ponts furent du domaine privé ou semi-privé comme dans le cas des Hospices. L’Etat et la ville manquent de moyens financiers et préfèrent se décharger, par des concessions accordées par lettres patentes, sur des personnes ou des compagnies pour faire des ponts ou des bacs à traille et la compétition entre les divers bâtisseurs sera même parfois fort âpre, car les bénéfices, quoiqu’ils en aient dit, devaient être intéressants. ».
Les ponts sur le Rhône et sur la Saône sont rachetés par la ville entre 1860 et 1865. La suite de ce chapitre consacré aux péages mentionne les principales compagnies gestionnaires et constructrices de ponts à Lyon et fournit quelques dates intéressantes.
La suite de l’ouvrage propose un historique des différents ponts lyonnais. Il n’y figure malheureusement pas d’index des noms propres donc nous vous laissons le soin d’entreprendre une lecture approfondie pour voir si votre ancêtre y est mentionné. C’est peu probable car les notices des ponts ne contiennent pas le détail des constructeurs. Le livre contient en revanche une chronologie sommaire des ponts de Lyon, qui permet de prendre connaissance des principaux chantiers entrepris entre 1830 et 1860, et ils sont nombreux :

1831 – construction du pont Mazarik (de la gare)
1830 – Premier pont du Palais de Justice
1832 – Construction de la passerelle Saint-Vincent
1836 – Construction du pont La Feuillée, du pont de l’Hôtel-Dieu.
1840 – Elargissement par des arcs en fonte du pont de la Guillotière
1844 – Construction du pont Mouton
1844 – Construction des ponts Saint-Claire (Waïsse) et de la passerelle du Collège
1847 – Construction du pont du Nord sur la Saône et début de celle du pont du Midi sur le Rhône
1846-1848 – Destruction du pont de pierre et construction du pont de Nemours (du Change)
1852-1856 – Construction des quatre grands viaducs ferroviaires : de la Quarantaine et de la Mulatière sur la Saône, de Perrache et de la Tête d’Or sur le Rhône.

Voir les documents sur les ponts de Lyon au catalogue de la Bibliothèque municipale de Lyon

Pour aller plus loin, vous pouvez ensuite vous orienter vers des fonds d’archives :

- Aux archives départementales du Rhône : voir notamment la série S pour le service des Ponts et chaussées. Vous devriez pouvoir trouver aux archives départementales les adjudications et autorisations de construction, contenant des informations plus détaillées.
Vous y trouverez également les registres du commerce et des sociétés, où figure peut-être l'entreprise de votre ancêtre.

- Aux Archives municipales de Lyon : voir les archives du Service de la voirie , notamment "Voirie : ponts sur la Saône, quais, digues et canaux sur la Saône et le Rhône 1777-1920". Pour les ponts qui dépendaient des Hospices civils de Lyon, voir « Gestion des ponts des HCL » sur l’inventaire en ligne du Fonds du Service Central des Affaires Domaniales des Hospices civils de Lyon

Il se peut aussi que votre ancêtre ait participé à la construction d’un pont en dehors de Lyon…

En vous souhaitant bonne continuation dans vos recherches !
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact