Guichet Du Savoir
http://www.guichetdusavoir.org/

Accents
http://www.guichetdusavoir.org/viewtopic.php?f=64&t=10775
Page 1 sur 1

Guichet du Savoir [ 10/08/2005 à 09:13 ]

Question

Auriez-vous des informations sur les accents dans la langue française ?
1- A quelle date a-t-on commencé à utiliser des accents pour modifier la prononciation de certaines lettres (é, à, ô…) ?
2 - De même, dans le patois savoyard, depuis quand a-t-on utilisé des lettres pour modifier la prononciation d'une autre lettre au lieu d'utiliser des accents comme en français. Exemple, pour le village d'Excenevex, près de Thonon, on prononce "excenevé" car la lettre x placée derrière un e veut que l'on prononce é. De même, pour modifier la position de l'accent tonique, on utilise la lettre z qui ne se prononce pas.


La réponse du Département Langues et Littératures

Pour répondre rapidement à la première partie de votre question, l’usage des accents est apparu dans la langue française à la Renaissance et s’est généralisé au 18e siècle (essentiellement dans l’édition de 1740 du "Dictionnaire de l'Académie française").

Nous vous conseillons sur ce sujet les excellents ouvrages de Nina CATACH. et en particulier le "Dictionnaire historique de l'orthographe française" et l'"Histoire de l'orthographe française". Dans ce denier ouvrage en particulier, N. Catach rappelle que l’accentuation des lettres est étroitement liée à l’histoire et à l’évolution de l’imprimerie…

Voici quelques extraits du chapitre concernant le 16e siècle :

" (…) la mise en place des nouveautés typographiques en français est liée de façon incontestable à l’introduction des caractères italiens, aux encouragements du roi et à l’italianisme de la cour.(…) Entre 1525 et 1540 environ, et de façon extraordinairement rapide, les habitudes modernes des signes auxiliaires, des signes de correction et de référence, des signes de ponctuation et enfin des accents, pénètrent dans les éditions latines, puis françaises.
(…) Aucun de ces signes ne semble être proprement français. Entre 1530 et 1540, ils sont adoptés à Paris, en partie chez S. de Colines et R. Estienne, mais surtout par de vaillants initiateurs comme Tory, Augereau, Chr. Wechel… (à Lyon par Sébastien Gryphe, Estienne Dolet, G. Roville, Jean de Tournes, etc.)
(…) C’est aux dessinateurs de lettres, graveurs et fondeurs (Garamond, Granjon) que de grands imprimeurs réformateurs doivent d’avoir pu répandre en France et en Europe la « maigre orthographe » qui est devenue notre orthographe actuelle.
"

L’accent aigu :
" (…) Signe typographique modeste, calqué sur le latin, l’accent aigu final s’étendra lentement aux « e » fermés en toutes places (à la fin du 18e siècle). Une fois munis d’accents, ces « e » n’ont plus besoin du « s » amui qui jouait le même rôle diacritique. Ce qui permettra de réaliser peu à peu d’importantes économies de lettres muettes, entérinées seulement au 18e siècle. Ainsi, dans ce cas précis, l’initiative typographique débouche inévitablement sur une réforme véritable (…) "

L’accent grave :
" L’accent grave est employé très tôt avec deux valeurs : « diacritique » (pour distinguer les homonymes a et à, ou et où, la et là, etc.) et « phonétique » (pour distinguer différents « e », mais pas dans ses fonctions actuelles).
(…) L’utilisation de l’accent grave pour distinguer « a » (verbe) de « à » (préposition) est issue des grammaires latines (auparavant l’usage était d’écrire « ha » pour la 3e pers. du singulier du verbe avoir). Ronsard et Pillot populariseront cette graphie, ainsi que celle du où.
"

L’accent circonflexe :
"La voyelle longue (ex. : le « a » « blâmer ») est notée souvent de l’accent aigu ou, selon les imprimeurs, du grave. L’accent circonflexe, que R. Etienne lui-même reconnaît et accepte d’utiliser, est noté, comme la plupart de nos signes auxiliaires, pour la première fois en France par J. Dubois, en 1531. Mais, dans l’ensemble, l’accent circonflexe reste rare (à cette époque)…"

Nous vous conseillons de visiter le site Langue française, vous y trouverez entre autres une présentation du Dictionnaire cité plus haut.

Réponse attendue le 13/08/2005 - 09:08