Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Récentes > Bac de francais

Bac de francais

par Eimeon, le 27/06/2004 à 12:50 - 3606 visites

Dans le sonnet 67 de Pierre de Ronsard tiré des amours de Cassandre, je sais que l'auteur se permet certaines libertés orthographiques étant donné que celui-ci n'était pas fixé. Néanmoins, je ne comprend pas ce que sont des "coutaus vineus". >> "...Prés, boutons, fleurs, & herbes roussoiantes, coutaus vineus et plages bloondoiantes,...". Pouvez-vous m'éclairer sur ce point?
Merci.

Réponse du Guichet du savoir

par bml_anc, le 28/06/2004 à 17:32

Réponse du Département Fonds ancien

L'explication du passage du sonnet 67 des Amours de Cassandre est simple : [i]Coutaus vineus[/i] peut se transcrire par "coteaux abondants en vin"
Ronsard utilise dans son oeuvre le mot "coutau" au sens de coteau assez souvent plutôt au sens figuré : " [i]O cheveux d'or, o coutaux plantureux de lys, de porfyre et d'yvoire[/i]" (Amours de Cassandre I, 27), tout comme du Bellay dans "L'Olive". Quant à vineus : "qui contient du vin, rempli de vin", on le trouve dans les Gayetez, également de Ronsard, p. 264 ed. 1584.

cf. Huguet, Dictionnaire de la Langue française du seizième siècle, Librairie Champion, 1932, T. 2 , p. 616 et Godefroy, Dictionnaire de l'ancienne langue française, Librairie Champion, 1895, T. 8, p. 252
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact