Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Top 10 > Mystere et papillon

Mystere et papillon

par bobdecarry, le 11/07/2020 à 15:02 - 467 visites

Bonjour,
Depuis de nombreuses années, je constate qu'un type de papillon, toujours le même ( queue de morue ) vient voleter et se poser toujours au même endroit de mon jardin, dans un rayon d'un mètre carré.
Est ce inscrit dans ses gènes ?? un peu comme certains migrateurs qui tournent autour de points dans l'ocean où se trouvaient en d'autres temps immémoriaux des ilots ??
Merci de m'aider à percer ce mystère !
Cordialement, et bravo pour cette rubrique

Réponse du Guichet du savoir

par gds_et, le 13/07/2020 à 15:02

Bonjour,

Si le Flambé ou « queue de morue » (Iphiclides podalirius pour les intimes) fréquente particulièrement un coin de votre jardin, c’est probablement parce qu’il y trouve un environnement accueillant pour lui : une plante dont il raffole particulièrement peut-être, ou sur laquelle il va pondre ses œufs, ou encore un peu de boue pour se désaltérer ?

Voici ce qu’indique L'indispensable guide de l'amoureux des papillons à son sujet :

« Où vit-il ?

Le Flambé est présent depuis le niveau de la mer jusqu’à 1500 m d’altitude. Il recherche les fleurs de lilas au printemps et celles des buddléias, des scabieuses, etc., en été. Plusieurs individus se rassemblent fréquemment sur de la boue humide pour boire et absorber des sels minéraux.

Particularités

La chenille reste le plus souvent « repliée » sur elle-même, immobile ; la voir manger relève quasiment de l’exploit ! Elle est un peu plus active la nuit. Elle atteint sa maturité en deux mois, puis se nymphose. La chrysalide hiverne.

Pour ne pas confondre

Le Voilier blanc est franchement blanc et il est principalement présent dans le Roussillon.

Plantes favorites

Essentiellement des arbres fruitiers du genre Prunus, en particulier les prunelliers et les cerisiers. »

Et le Guide des papillons d'Europe et d'Afrique du Nord :

« Habitat. Varié. Lieux broussailleux, lisières, lieux herbus découverts, escarpements rocheux, ravins, parfois avec des plantes-hôtes clairsemées ; vergers de pruniers. Souvent dans des sites chauds et secs.

Biologie. Plante-hôte larvaire (de la chenille) : particulièrement les Prunus, dont beaucoup d’espèces cultivées. P. spinosa, P. amygdalus, P. avium, P. domestica, P. persica, P. armeniaca, P. mahaleb, P. padus. Egalement Pyrus communis, P. amygdaliformis, P. longipes ; Malus domestica ; Crataegus monogyna, C. oxyacantha ; Sorbus aucuparia. Œufs pondus sur les feuilles dont se nourrissent les chenilles. A son dernier stade, la chenille verte est plus trapue qu’aucune autre espèce européenne et régulièrement amincie vers la « queue » ; couleur, texture et dessins la camouflent bien parmi le feuillage de Prunus spinosa. […]

Comportement. Les adultes sont fort attirés par les fleurs des arbres et des arbustes, pommiers, cerisiers, lilas et buddleias. Ils exploitent souvent les courants aériens pour voler, les mâles pratiquant parfois le hilltoping. Souvent sur terre boueuse dans le midi. »


Nous n’avons pas trouvé au cours de nos recherches d’autre raison qui pourrait expliquer la présence régulière de Flambés dans un point précis de l’espace de votre jardin.


Bonne journée.
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact