Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Top 10 > Polo et water polo

Polo et water polo

par Notoriousbigre, le 12/07/2020 à 11:32 - 556 visites

Bonjour,

Sauriez-vous pourquoi le polo et le water-polo portent des noms cousins alors que leurs pratiques diffèrent en à peu près tout ? Est-ce lié au nom de la balle ?

Merci.

Réponse du Guichet du savoir

par gds_db, le 13/07/2020 à 16:14

Bonjour,

Le water-polo tient son nom du polo.
Initialement, les joueurs montaient des tonneaux flottant peints comme des chevaux et frappaient la balle avec des bâtons en forme de maillets. De fait, le water-polo ressemblait beaucoup au polo équestre, d’où son nom.

Philippe Viol dans Guide pour le water polo présente la genèse de ce sport :

"Le water-polo, comme de nombreux autres sports, apparaît dans le dernier tiers du XIXe siècle en Grande Bretagne, d'où il gagne bientôt le reste du monde. Son installation en France n'intervient qu'à partir de 1895 à Paris et dans le nord du pays.
A l'origine, les britanniques, très friands de manifestations nautiques, organisent des formes jouées les plus diverses lors des compétitions de natation. Adaptés aux conditions locales, on trouve à l'époque des jeux de balle inspirés d'activités terrestres mais rendus comiques par leur évolution dans le milieu aquatique.
La référence est parfois le sport hippique. Dans le water-derby, les nageurs chevauchent des tonneaux sur lesquels on a placé une tête de cheval en bois et auxquels sont donnés les noms des grands coursiers du moment. Les déplacements se font à l'aide de rames grossières. Juchés sur leurs tonneaux, les joueurs s'affrontent alors pour la conquête d'un ballon flottant et utilisent leur pagaie à la manière d'une crosse.
Ce jeu là tient un peu pour le polo le rôle des joutes nautiques pour les tournois des chevaliers.
La référence est parfois le football, et devant l'instabilité de leur monture, nos jouteurs décidèrent dans un premier temps de scier en deux les tonneaux et de s'installer à l'intérieur. Le peu d'efficacité et la grande déperdition d'énergie incitèrent les joueurs à se débarrasser définitivement de leur reste d'embarcation pour évoluer non plus sur mais dans l'eau, dans un premier temps pieds au fond puis enfin sans aucun appui terrestre.

Ce sport va prendre différents noms : football in the water, water-baseball, aquatic hand ball, aquatic football, softball water-polo, american water-polo... puis ses règles et son nom vont se fixer dans les années 1870-1880. C'est en 1886, en Angleterre, que se crée l'Amateur Swimming Association qui s'accapare le water-polo et le développe sur l'ensemble du territoire. Apparaissent les premiers championnats. Il va devenir sport olympique en 1900 et voir ses règles évoluer tout au long du XXe siècle.


D'où vient le nom "polo" alors ? Nous demanderez-vous.
Il s'agirait d'un mot originaire d'un dialecte tibétain du Cachemire "pulu" qui désignerait la balle avec laquelle on jouait au polo.

D'après le site de la Fédération française de polo :
" Au Xème siècle, le grand poète persan Fidursi évoque dans son “Livre des rois”, véritable histoire de la Perse, un tournoi ayant opposé, quelques siècles plus tôt sept cavaliers persans à sept turcs. Un prince, du nom de Siawusch aurait frappé la balle avec une telle vigueur qu’il aurait, dit le poète, “fait voir la lune de près”.
Un autre poète persan, nommé Arifi, a écrit une ode allégorique sur le jeu princier : “L’homme est une balle lancée dans le champ de l’existence Conduite ça et là par le maillet de la destinée Que manie la main de la providence ...”
En fait, une grande partie de la littérature persane ancienne abonde de références au chaugan et de métaphores inspirées du jeu. Au XIIème siècle, Nezami, l’un des poètes majeurs de son temps, se sert de l’image du polo pour évoquer la vie : “La limite de ton terrain de polo est l’horizon. La balle sur la courbe de ton maillet, est la Terre. Avant de n’être plus que poussière, galope et force le pas de ta monture, car le monde t’appartient”.
De Perse, le polo allait s’étendre en Arabie et au Tibet. Là se forge le nom sous lequel il allait être connu aujourd’hui : on l’appelle alors “pulu”, du nom de la racine, peut être celle du saule, dont la balle était faite. De là il se répandit jusqu’en Chine et au Japon, où il devait rencontrer un grand succès. "

Lire aussi :
- Dictionnaire historique de la langue française / Alain Rey
- Dictionnaire Etymologique des Anglicismes et des Américanismes, Volume 2 / Jean-Paul Kurtz

Bonne journée.
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact