Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Récentes > Identité d'un arbre

Identité d'un arbre

par Rumiel, le 07/09/2020 à 11:27 - 147 visites

Bonjour cher guichet,

Dans les enquêtes policières, on peut savoir si un cheveux, du sang ou des cellules de peau appartiennent ou non à un individu.
Je voudrais savoir si c'est la même chose pour les arbres : est-ce qu'à partir d'un baton, d'un peu de sciure ou d'une planche on peut prouver que cela vient d'un arbre donné. Ou bien si on a de la sciure et une planche, peut on prouver qu'elles proviennent du même arbre ? Et si oui, comment fait on ?

Un grand merci pour votre aide !

Réponse du Guichet du savoir

par gds_db, le 08/09/2020 à 16:37

Bonjour,

S'il est aujourd’hui possible d'identifier une essence d'arbre grâce à ses feuilles ou brindilles, il ne semble pas possible en revanche d'identifier un arbre précis. Nous n'avons pas trouvé de source mentionnant ce type de recherche.

Grâce au Barcoding moléculaire les empreintes génétiques des végétaux permettent de distinguer les espèces entre elles mais également les variétés au sein d’une même espèce :

" Chaque être vivant est caractérisé par une empreinte génétique qui est comparable à un « code barres » car il s’agit d’un ensemble de bandes ADN (acide désoxyribonucléique) spécifiques d’un individu. Une empreinte génétique est obtenue à l’aide de marqueurs moléculaires (généralement de type microsatellites), après extraction de l’ADN contenu dans un échantillon de tissu végétal prélevé pour analyse (feuille, tige, racine, graine, etc.).

Pour une espèce végétale donnée, l’ensemble des empreintes génétiques des différentes variétés de cette espèce sont regroupées dans une base de données, développée par un laboratoire de biologie moléculaire.Chez les végétaux, les empreintes génétiques permettent de distinguer les espèces entre elles mais également les variétés au sein d’une même espèce. L’intérêt majeur de cette technique moléculaire est de pouvoir déterminer la variété d’un échantillon de manière fiable, en toute saison, à n’importe quel stade du développement de la plante et à partir de n’importe quel organe.
[...]
Les empreintes génétiques permettent de caractériser et distinguer les différentes variétés au sein d’une même espèce végétale, et représentent donc un outil moléculaire intéressant pour déterminer à quelle variété appartient une plante donnée (ou un fragment végétal), évaluer l’homogénéité des produits végétaux et assurer une traçabilité des produits végétaux tout au long de la filière de production et de commercialisation.

Ces empreintes génétiques sont utilisées pour contrôler l’identité variétale de plantes présentant un phénotype non-conforme dans les cultures, ainsi que la pureté et l’homogénéité de lots de semences ou de plants livrés avant leur commercialisation. Ces techniques d’analyse permettent de contribuer à la résolution de litiges en vérifiant que les semences ou plants livrés appartiennent bien aux variétés commandées, ou que le niveau de pureté génétique est conforme aux règles en vigueur. "

source : A chaque plante son code-barres / vegenov

A lire aussi :
- Espèce de… quoi d’ailleurs ?! Une solution pour le savoir : le barcoding ! / Vegenov
- Code-barres ADN pour caractériser la biodiversité / Encyclopédie environnement
- L'analyse de l'ADN des chênes au service de la tonnellerie et de la filière graines et plants


Nous avons toutefois posé votre question au service Questions/Réponses du Jardin botanique de la ville de Lyon et vous tiendrons informé.e de sa réponse dès qu'elle nous parviendra.

Bonne journée.

Réponse du Guichet du savoir

par gds_db, le 17/09/2020 à 09:28

Bonjour,

Le jardin Botanique de la ville de Lyon (que nous remercions ici) nous a répondu et précise, contrairement à ce que nous pensions, qu'"il est possible, par exemple pour deux fragments de bois retrouvés, de savoir s’ils proviennent du même arbre, du moment que l’ADN des échantillons est analysé".

Voici sa réponse :

Citer:
Tout organisme vivant retrouvé peut être reconnaissable grâce à son ADN. Concernant une feuille, un morceau de branche avec bourgeon, c’est facile à reconnaître. On demande alors à un botaniste.
Concernant un grain de pollen, on s’adresse à la palynologie qui étudie les pollens et c’est incroyable les informations qu’ils peuvent donner. Par exemple, en Égyptologie, lors de la découverte d’une tombe par exemple, les fleurs laissées en décorations ou offrandes sont parfois tellement abîmées qu’il ne reste que le pollen pour déterminer les espèces de plantes. Et en plus, on a même la saison de l’enterrement puisque les plantes ne fleurissent pas toute l’année.
Pour ce qui est d’un échantillon beaucoup plus petit (fragment de bois, sciure…), une recherche est lancée et l’ADN dévoile le genre et l’espèce du végétal étudié.


Bonne journée.
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact