Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Top 10 > Eboulement colline de Fourvière

Eboulement colline de Fourvière

par superpapé, le 03/03/2021 à 17:14 - 619 visites

Bonjour,

J'ai lu qu'un effondrement de la colline de Fourvière s'était produit en 830. Est-ce vrai et si oui, qu'elles en ont été les conséquences.
Par avance merci.

Réponse du Guichet du savoir

par bml_reg, le 04/03/2021 à 09:30

Réponse de la Documentation régionale

Bonjour,

Afin de nous faire gagner un temps précieux, merci de nous indiquer la source de votre information. Nous serons ainsi plus efficaces dans notre recherche !

Bien cordialement

Réponse de superpapé

par superpapé, le 04/03/2021 à 18:18

Bonjour,
Comme suite à ma demande concernant l'éboulement de la colline de Fourvière en 840, voici la référence que j'ai trouvée.

Persée : L'éboulement de Fourvière (notes préliminaires) d'André Alix page 454

Bien cordialement.

Réponse du Guichet du savoir

par bml_reg, le 05/03/2021 à 11:26

Réponse de la Documentation régionale

L’effondrement d’une partie de la colline de Fourvière en 840 dont parle André Allix dans son article L'éboulement de Fourvière (note préliminaire) paru dans Géocarrefour en 1930 est mentionné dans plusieurs ouvrages que nous avons pu consulter à la bibliothèque. Cela dit, nous n’en avons pas trouvé de description plus détaillée que celle fournie par André Allix. Si la plupart des auteurs consultés parlent de l’effondrement du "forum de Trajan", les sources récentes mettent en doute qu’il s’agisse bien de ce monument.

Dans Géologie de Lyon de Noël Mongereau, 2001, p. 67 :
« Les mouvements de terrain. A Lyon, de très nombreux glissements sont survenus sur le flanc de la colline de Fourvière. On note en 840 la chute d’une partie du forum romain, après de fortes pluies qui avaient détrempé le sol. A la suite d’un tremblement de terre, au début du XVIe siècle, (…) »
Voir la bibliographie, qui offre des pistes de lecture sur les risques géologiques, même si les documents faisant ouvertement référence aux éboulements sont plus centrés sur ceux du 20e siècle.

Dans La catastrophe de Fourvière : 13 novembre 1930 de Jacques Perrodin et Yves Louvet,
p. 17 :
« Ce scénario s’était répété plusieurs fois dans l’histoire : on sait par exemple, à la suite de découvertes archéologiques, qu’à l’époque romaine, la Saône passait à l’aplomb de la rue Tramassac, et que ce sont les éboulements successifs de la colline qui l’ont déportée à son cours actuel ; on mentionne la chute du forum romain de Fourvière à la suite de pluie et d’un tremblement de terre, en 840. Un autre éboulement aurait entraîné 60 familles en 1795, dans le quartier du « Marché de Saint-Just »… »

A. Audin, dans « La topographie de Lugdunum » (1956) en donne une version assez lyrique, p. 169, "L’oubli" :
« Ainsi, pendant des siècles, les ruines de la colline conservèrent le témoignage de la grandeur de Lugdunum. On y montait toujours. Sur le forum encore intact persistait une sorte de survie municipale. On y lisait parfois des actes publics, jusqu’au jour de l’an 840 où la terrasse orientale s’effondra soudainement. Sur les pentes abruptes roulèrent les tambours des colonnes colossales du Capitole. La terre qui garnissait les puissantes terrasses, probablement gorgées d’eau, ruissela par-dessus. Alors seulement Lugdunum entra dans la nuit définitive de l’oubli. »

La source principale de cette information (voir la seule ?) est une annotation du diacre Florus sur un manuscrit du IXe siècle, reprise dans plusieurs textes ultérieurs. Un article a été publié à ce sujet sur notre bibliothèque numérique Numelyo par Arthur Ferrier, Le diacre Florus et l’histoire du forum de Lyon :
« En marge d’un de ces calendriers, face à l’année 840, Florus a écrit une longue note relatant plusieurs événements survenus à Lyon : «Une éclipse de soleil s’est produite pendant les jours des litanies, le 3 des nones de mai, un mercredi, vers la huitième heure du jour, et a perduré peut-être une demi-heure. En outre elle était obscure, à tel point que les étoiles apparaissaient très clairement dans le ciel. Cette année-là, Agobard évêque de Lyon mourut, le 8 des ides de juin. L’empereur Louis décéda aussi, le 12 des calendes de juillet. Et le mémorable et célèbre monument qu’on appelait «le vieux forum» (forum vetus), à Lyon, s’est effondré, le jour même de l’entrée en automne. Il était resté debout depuis le temps de l’empereur Trajan, pendant peut-être sept cents ans »
Dans la suite de l’article, on peut lire :
« Ainsi, si un bâtiment, ou un ensemble de bâtiments, s’est bien effondré en 840, comme nous l’indique le manuscrit, rien ne nous permet d’affirmer qu’il s’agissait bien du forum ni qu’il datait de l’époque de Trajan. Florus, qui a écrit plusieurs centaines d’années après la fin de la période romaine, a pu commettre des erreurs. Ce qui est donc intéressant ici, ce n’est peut-être pas tant le contenu de cette note que sa postérité. »

Si l’effondrement lui-même n’est pas remis en cause, c’est l’identification de l’ensemble monumental victime de cet effondrement qui est mis en doute.

Voir à ce propos la contribution de Djamila Fellague Le “forum de Trajan” et les vestiges romains sur l’éperon de Fourvière à Lyon (Rhône), dans Le forum en Gaule et dans Les régions voisines, textes réunis par Alain Bouet, édité avec le concours du Laboratoire TRACES en 2012 :
« C’est à partir de ce texte, que l’on retrouve dans d’autres chroniques médiévales, qu’est née l’appellation traditionnelle de forum de Trajan. F. Artaud précisait même la date de construction en 98 p.C.5. Le texte de Florus, qui rapporte des faits antérieurs de plusieurs siècles à sa rédaction, requiert toute notre prudence. S’il n’y a pas lieu de remettre en question la date de la chute du complexe monumental, il est en revanche légitime de douter de la nature de l’ouvrage (forum) et de la date de construction indiquée (époque de Trajan). Au ixe s., pouvait-on se souvenir à quelle époque avait été construit un monument romain ? En outre, les exemples d’identifications erronées d’édifices romains à l’époque médiévale ne manquent pas. Jusqu’en 1987, l’interprétation d’un forum a été acceptée par l’ensemble des savants et chercheurs alors que la datation sous Trajan fut remise en question dès le xixe s.6, en particulier au profit d’une datation sous Hadrien. (...) ». Nous vous invitons à lire la suite en ligne.

Voir aussi l’Atlas topographique de Lugdunum, p. 303 « [26] à [34] Le « forum de Trajan » »

A propos du manuscrit annoté par Florus, vous pouvez aussi consulter : 840–841, une page d’histoire de Lyon, article rédigé en 2016 par Pierre Chambert-Protat, assistant au département des manuscrits de la Bibliothèque Apostolique Vaticane.
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact