Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Top 10 > Présence d'energie fossiles en Europe et origine

Présence d'energie fossiles en Europe et origine

par Emiless, le 10/03/2021 à 16:14 - 413 visites

Bonjour,

je voudrais savoir pour quelle raison le continent Européen contient moins d'énergies fossiles (pétrole, gaz, uranium..) en comparaison aux autres continents du globe.
Plus précisement, quelles sont les diverses dispositions (géographiques, climatiques ou météorologiques..) ayant permis le développement et la conservation des énergies fossiles présents sur terre durant des millions d'années ?

En vous remerciant par avance de votre réponse, je vous souhaite une bonne journée.

Réponse du Guichet du savoir

par bml_sci, le 12/03/2021 à 12:50

Bonjour,

Réponse du Département Sciences et Techniques

Nous vous précisons en préambule que nous sommes des bibliothécaires pas forcément spécialisés en Géologie et en paléogéographie, ainsi nous ne pourrons pas vous apporter une réponse complète.

Comme vous vous en doutez, le continent Européen contient moins d’énergies fossiles car celui-ci n’a pas bénéficié des conditions idéales pour permettre le développement de ces ressources.

En effet, pour obtenir des énergies fossiles, il faut:
- Une préservation de la matière organique. Celle-ci ne doit pas être détruite par les bactéries ou micro-organismes.
Il faut que celle-ci soit, par exemple : « Transportée par les cours d'eau, [elle] se dépose parfois au fond des mers ou au fond de grands lacs continentaux. Dans ces milieux peu oxygénés, peu agités par les courants, elle est en partie préservée. »
- Un enfouissement provoqué par la tectonique des plaques provoquant une forte pression et une élévation de la température
- Un environnement propice (faible taux d’oxygène, présence d’argiles, concentration ou non d’eaux salées…)


Ainsi, le charbon s’est majoritairement formé au Carbonifère. Les régions actuelles contenant des gisements bénéficiaient à cette période d’un climat tropical (niveau des tropiques). La végétation était donc dense. Lorsque la végétation morte a été enfouie sous les sédiments, celle-ci ne s’est pas décomposée. Ce processus se déroule principalement dans un milieu aquatique (marécageux, lacustre ou côtier) plus favorable à la sédimentation.

Contrairement au charbon, le pétrole est apparu sur des sites présentant des conditions précises et complexes :
- un climat chaud favorisant le développement d'importantes quantités de plancton ;
- la proximité de l'embouchure d'un grand fleuve charriant beaucoup de débris végétaux ;
- pas de montagne à proximité pour limiter les volumes de sédiments minéraux
- une préservation de la matière organique au cours de la sédimentation pour la création d’une roche-mère, une maturation suffisante mais pas trop forte au cours de l’enfouissement, une migration puis piégeage du pétrole dans une roche-réservoir.

Nous avons ainsi pu trouver que :
Citer:
« Le pétrole, en grands gisements, est au contraire associé régulièrement à de grandes quantités d’eau salées et concentrées, telles qu’il n’en existe que dans les régions sans écoulement vers la mer ou les lagunes littorales des pays chauds »
Source : Le pétrole. Conditions géologiques et géographiques

De plus, le pétrole est une substance moins dense que la roche mère (dans laquelle il se trouve). Il va migrer vers la surface et doit être stocké dans une roche réservoir à partir de laquelle il est extrait. Cette dernière doit être poreuse (comme le calcaire) et recouverte d’une roche imperméable comme l’argile.

Citer:
« Les roches mères du pétrole sont celles dans lesquelles des hydrocarbures ont pris naissance ou ont été fixés par sédimentation. Ce sont surtout des roches argileuses quelquefois des roches siliceuses dérivées de vases même de sables et saturées d’eaux salées. Tels le Crétacé inférieur du Colorado et du Wyoming, le Crétacé inférieur et le Jurassique de la Zone préouralienne, etc. Les calcaires récifaux et les dolomies peuvent également être des roches mères du pétrole ; c’est le cas du calcaire de Trenton (Ordovicien) aux Etats-Unis et probablement des calcaires de Tampico (Crétacé) au Mexique, ainsi que de la Fars Série en Perse (Tertiaire). Il n’existe d’ailleurs pas de calcaire d’origine organique qui ne contienne au moins des traces de substances bitumineuses. On peut donc distinguer dans les formations pétrolifères, un faciès argilo-siliceux et un faciès calcaire. En résumé, l’immense majorité des hydrocarbures, et le pétrole en particulier, sont le produit de la bituminisation des substances organiques. »
Sources : Annales de Gégographie. 33e Année, n°186, nov. 1924.

C’est pourquoi, le pétrole est, par exemple, présent en grande quantité au Moyen-Orient. En effet, la période du Jurassique a permis la création de roche mère propice à la création du pétrole comme c’est également le cas dans la mer du Nord. Pour faire simple, cette roche calcaire était suffisamment poreuse pour permettre la création de « pièges » figeant le pétrole et permettant aujourd’hui son extraction.

Voici une image de la France durant la période du Jurassique qui devrait vous éclairer :
Image


Petit point sur l’Uranium :
Citer:
« C’est un élément relativement répandu, il est aussi abondant que l’étain ou le zinc, 50 fois plus que le mercure et 1000 fois plus que l’or. […]
L’uranium se trouve sur tous les continents et dans tous les types de terrain (il est présent depuis la création de la Terre). Les plus grands producteurs mondiaux sont donc souvent des pays d’une grande superficie. En particulier, les plus grands gisements connus se trouvent en Australie, au Canada et au Kazakhstan. »
« Au plan géologique, si l’origine de l’uranium est endogène (magmatique et hydrothermale), les meilleurs gisements se trouvent dans les formations sédimentaires détritiques (grès et conglomérats) ou résultent d’altérations supergènes.»
Source : CultureSciences

Pour en savoir plus :

Eléments de géologie [Livre] / Maurice Renard, Yves Lagabrielle, Erwan Martin... [et al.]

Géographie de l'énergie [Livre] : acteurs, lieux et enjeux / Bernadette Mérenne-Schoumaker

Histoire de la Terre [Livre] / Serge Elmi,... Claude Babin,..., Danièle Grosheny,... [et al.]

Conférénce : Du Gondwana à l’Erebus : une longue odyssée géologique de Hervé Bertrand, le 29/01/2020 A regarder à partir de 1h06 pour en savoir plus sur les ressources minières dans les zones comme l'Antarctique.

Bonne journée.
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact