Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Récentes > Station thermale st-christophe en brionnais

Station thermale st-christophe en brionnais

par AniciaPdt, le 31/03/2021 à 10:24 - 146 visites

J'étudie l'architecture et je vais fair un projet de réhabilitation de la Station thermale de Saint-christophe en Brionnais ( en Saone-Et-Loire ). Je suis donc à la recherches de tout ouvrages sur ce lieux particulier ( livres, revues, documentaires, films, etc..).
J'ai déjà le nom de quelques ouvrages mais je ne sais pas où les trouver ( livres très peu connus ).

De plus, si vous avez des références de bons ouvrages sur les stations thermales en général je suis preneuse.

Merci beaucoup pour votre temps.
Je ne sais pas si ma demande rentre dans le cadre de ce système de "Questions/réponses".

Réponse du Guichet du savoir

par gds_db, le 01/04/2021 à 16:21

Bonjour,

L'histoire de la station thermale de Saint-Christophe-en-Brionnais est présentée succinctement dans un article du Pays :

Citer:
La naissance de l'établissement remonte au 10 août 1849 quand, lors d'un conseil municipal, le maire de la commune, le docteur Gilbert Bouchacourt, informe les élus que « des traces de sources d'eau minérale avaient été reconnues dans le voisinage du Bourg sur le chemin vicinal n° 3 » et « qu'un certain nombre de personnes ayant fait l'usage de ces eaux, en avait éprouvé un soulagement marqué ».
En 1853, la petite station thermale commence à ouvrir sans autorisation
Mais ce n'est pas le premier magistrat de la commune qui ouvrira la station, c'est le comte Émile Onffroy de Vérez, propriétaire du château de Saint-Christophe, qui captera la source d'eau minérale et fera construire un établissement de bains et un pavillon avec buvette. Ainsi, en 1853, l'établissement thermal ouvre, et l'embouteillage de l'eau de Saint-Christophe commence sans la moindre autorisation officielle d'exploitation. Le docteur Bouchacourt devient le directeur et le médecin de l'établissement thermal. Il faudra attendre le 18 juillet 1861 pour que le ministère de l'agriculture, du commerce et des travaux publics prenne un arrêté autorisant officiellement l'exploitation de la source minérale de Saint-Christophe.
À partir de 1862, l'établissement thermal ouvre chaque année du 1 er juin au 15 septembre. On vient y boire de l'eau, mais aussi y prendre des bains d'eau douce, ou de vapeur, ainsi que des douches ou des injections. Pour traiter les dartres et les ulcères, on pratiquait également des bains de boues minérales. En 1866, la petite station accueille 58 curistes et expédie 31.600 bouteilles : « C'était une mode fin du XIX e -début du XX e siècle, détaille l'historien. Tout le monde s'est mis à l'embouteillage. Il ne faut pas oublier que l'eau minérale était, à l'époque, un produit pharmaceutique de luxe. On ne le trouvait pas comme aujourd'hui. »
Mais, dès 1873 et la vente du site à la famille Meaudre, des soyeux lyonnais, les premiers signes du déclin se font sentir. En 1877, le docteur Bouchacourt décède, et en 1896 seulement 30.000 bouteilles sont expédiées.
En 1900, l'accueil de curistes décroît de manière significative. Les installations étant devenues trop vétustes, les curistes se tournent vers des centres thermaux plus confortables comme Bourbon-Lancy. Les propriétaires du site décident alors de transformer le site en lieu de distraction. Ils aménagent un parc avec un terrain de tennis, un tir au sanglier, un promenoir, des balançoires et un jet d'eau. Les gens des environs s'y promènent le dimanche et viennent boire l'eau de la source, à la buvette.
La station meurt avec la Première Guerre mondiale
Le déclenchement de la guerre entre la France et l'Allemagne, en 1914, donnera le coup de grâce aux activités du site. En 1921, les bâtiments sont vendus à M. Verrière, un industriel du textile originaire de Mardore (Rhône). Puis, en 1933, une guinguette y est ouverte.
En 1954, l'ancien établissement est vendu au docteur Charles-Joseph Morel, ancien maire de Saint-Christophe. Celui-ci fait démolir l'ancien bâtiment des bains, en trop mauvais état, et il restaure le pavillon de la source.

source : Saint-Christophe-en-Brionnais : Julien Gonzalez remonte aux sources / Christian Verdet - Le Pays - 26/02/2017

Autres articles du Journal de Saône-et-Loire qui pourront vous intéresser :
- Julien Gonzalez publie un livre sur les thermes de Saint-Christophe-en-Brionnais / Charlotte Rebet - Le Journal de Saône-et-Loire - 12 déc. 2016
- Une station thermale à Saint-Christophe / Patrick BOYER - Le Journal de Saône-et-Loire - Le Journal de Saône et Loire - 4 mai 2016
- 1906-2016 : quand Saint-Christophe était une cité thermale / Charlotte Rebet - Le Journal de Saône et Loire - 13 déc. 2016

Julien Gonzalez est un historien qui a récemment consacré un ouvrage à la station thermale de Saint-Christophe-en-Brionnais.
Vous pourrez consulter à la Bibliothèque municipale de Dijon deux ouvrages de Julien Gonzalez :
- Saint-Christophe-en-Brionnais : histoire d'une station thermale oubliée / Julien Gonzalez
- En Bourgogne, les villes d'eaux oubliées : Pougues-les-Eaux, Fourchambault-Garchizy, Saint-Parize-le-Châtel, Decize-Saint-Aré, Maizières, Saint-Christophe-en-Brionnais / Julien Gonzalez

Voici ses coordonnées :

Julien Gonzalez
22 rue Turgot
21000 Dijon
tél : 06.33.83.63.00.
julien.gonzalez2@gmail.com
ou via son blog

Quelques indications complémentaires dans des documents numérisés sur Gallica :
- Hygiène et thérapeutique thermales / par G. Delfau
- Guide pratique aux villes d'eaux. Stations climatiques. Plages marines françaises / Louis Porcheron
- Guide pratique des villes d'eaux : stations thermales et balnéaires, centres d'excursions, cures d'air, saison 1910 (Edition refondue) / par J. Marandel
- Les Eaux minérales de la France, études chimiques et géologiques entreprises conformément au voeu émis par l'Académie de médecine, sous les auspices du Comité consultatif d'hygiène publique de France / par Eugène Jacquot et Edmond Willm

Une bibliographie sur le thermalisme est proposée sur le site du réseau des médiathèques de Vichy.

A la Bibliothèque municipale de Lyon, vous pourrez par exemple consulter :
- Dans le Nord et l'Est, les villes d'eaux autrefois / Jean Aubert
- Dans les Pyrénées, les villes d'eaux autrefois / Jean Aubert
- Le thermalisme dans le grand sud-est de la France / Marc Boyer
- Thermalisme et villes thermales en France / Christian Jamot
- Loisirs et santé : le thermalisme en Europe des origines à nos jours / Paul Gerbod
- La vie quotidienne dans les villes d’eaux, 1850-1914 / Armand WALLON

Bonne journée.
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact