Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Récentes > ARMES GRECS CLASSIQUES

ARMES GRECS CLASSIQUES

par bmaroy, le 23/04/2021 à 15:51 - 247 visites

Bonjour
Je voudrais savoir pourquoi les grecs anciens utilisaient du bronze pour leurs armes défensives alors qu'il disposaient du fer plus performant, plus léger et moins cher et qu'ils l'utilisaient pour leurs armes offensives.
Merci de votre réponse.

Réponse du Guichet du savoir

par gds_db, le 27/04/2021 à 09:31

Bonjour,

Précisons qu’en raison de la situation sanitaire, nous sommes actuellement en télétravail et n’avons pas accès aux documents de la bibliothèque. Pour vous répondre, nous devons nous contenter des ressources disponibles en ligne.
Nous apportons ici quelques éléments de réponse qui pourront néanmoins répondre à vos interrogations :

Peut-être avez-vous lu un document où les grecs utilisaient des armes aux matières différentes lors d'une période charnière entre l'usage des deux métaux ? En effet, l'emploi du bronze a précédé celui du fer qui s'est développé à partir du Xe siècle av. J.C. ; mais l'usage de ces deux types de métaux a coexisté très longtemps. Au XIIe siècle avant J.C., l'étain constituant le bronze va se raréfier suite à la disparition des routes commerciales. Le travail du fer va alors se développer et son usage supplanter celui du bronze.
Mais le bronze ne va pas disparaitre pas tout à fait car il présente d'autres avantages comme par exemple sa résistance mais il permet aussi de fabriquer facilement des cuirasses d'une seule pièce. Quelques extraits de documents qui pourront vous intéresser :

" Comment parler d'un soldat sans parler du fer et du bronze. Comme mentionné auparavant, le fer et le bronze eurent un rôle clé dans l'évolution militaire de l'hoplite, mais aussi dans le développement des cités-États. L'utilisation du fer apparut en Méditerranée autour du [XIe] siècle av.J.C. On parle alors de l'âge du fer, suivant l'âge du bronze. Nous le savons, le bronze est un alliage, composé de deux tiers de cuivre (surtout du cuivre contenant de l'arsenic, élément qui lui donne une plus haute résistance que le cuivre pur) et un tiers d'étain (Les chiffres peuvent varier, vu que la composition de l'alliage changeait en fonction des régions). Il fallait donc trouver d’abord ces deux minéraux, calculer les bonnes proportions, les faire fondre, les mélanger et puis passer par des forges où une certaine expérience était requise.
Avec la découverte d'un très grand nombre de gisements de minerais de fer dans la péninsule Grecque, le prix d'achat d'une arme en fer baissa énormément (2kg de fer pouvaient coûter 1g d'argent), permettant ainsi à plus d'hommes de pouvoir de se permettre l'équipement d'hoplite. De plus, le procédé de fabrication du minerai de fer devenait plus simple. Il fallait le chauffer à des températures autour de 800°C avec du charbon, le verser dans des formes prédéfinies d'armes et puis le refroidir rapidement dans l'eau froide, pour qu'il puisse absorber les particules de charbon et devenir ainsi plus résistant.
Par contre, penser que l'âge du fer marqua la disparition du bronze est faux, puisque bien que le fer soit moins cher que le bronze, il est dans certains cas moins résistant que celui-ci. Le bronze resta donc le choix numéro un pour les cuirasses, les boucliers et tout autre objet ayant des formes plus compliquées à forger. Le fer de son côté, se retrouvait dans les épées, les lances ou les flèches. C'est pour cela que durant toute son histoire, l'hoplite fut caractérisé par le bronze et non pas par le fer.
source : L'hoplite et la constitution militaire dans la Grèce classique / Alvise Czarnocki Lucheschi


" Connu, mais rarement utilisé avant le milieu du XIe siècle av. J.-C., le fer est devenu extrêmement commun au cours des siècles suivants. Le célèbre archéologue de Cambridge Antony Snodgrass affirme de manière très convaincante que la destruction des routes commerciales de l’âge du bronze, après l’effondrement, a entraîné une grave raréfaction du bronze en Méditerranée orientale. En conséquence, les forgerons – d’abord à Chypre, mais très vite dans la Grèce égéenne – ont dû améliorer la technologie du fer. Le minerai de fer était déjà exploité dans de nombreux endroits du monde méditerranéen. Une fois qu’ils eurent démontré leur capacité à produire de bons outils, les forgerons ne risquaient pas de manquer de matière première. L’effondrement a donc eu pour effet inattendu d’augmenter le nombre d’outils disponibles de bonne qualité.
Alors que le bronze – un alliage de cuivre et d’étain, deux métaux que l’on n’extrayait pas dans le cœur de la Grèce – était cher, le fer était quant à lui bon marché. Bien plus, à mesure que la technologie du travail du fer s’est améliorée, les instruments fabriqués dans ce métal ont été de plus en plus efficace. Les armes en fer avaient donc l’avantage d’être à la fois efficaces et bon marché. A l’âge du bronze, l’élite guerrière avait le monopole des armes. A l’âge du fer, étant donné les impératifs sociaux des chefs de communautés, les hommes pouvaient facilement acquérir l’équipement de base du fantassin – une lance dotée d’une pointe en fer, un bouclier en bois et un casque -, un équipement qui deviendra la « panoplie hoplite ». Étant donné la grande disponibilité du fer, les élites avaient plus de mal à monopoliser le potentiel de la violence organisée. "
source : L'énigme grecque: Histoire d'un miracle économique et démocratique (VIe-IIIe siècle avant J.-C.) / Josiah OBER

A lire aussi :
- Les Armes et les Armures / Paul Lacombe · 2016
- L'économie de la Grèce des cités (fin VIe-Ier siècle a.C.). 01 [Livre] : Les structures et la production / Alain Bresson aux pages 106-107
- Polykmetos Sideros : À propos du fer en Grèce Antique / Sanidas Giorgos M, Bassiakos Yannis, Georgakopoulou Myrto et al., Revue archéologique, 2016/2 (n° 62), p. 279-301.

Bonne journée.

Réponse du Guichet du savoir

par bml_civ, le 30/04/2021 à 17:39

Bonjour,

Suite à votre demande de précisions par mail , voici quelques éléments de réponse.
Citer:
Je vous remercie mais je n'ai toujours pas compris pourquoi les grecs et non les autres utilisaient jusque tardivement du bronze pour les casques, cuirasses et boucliers. La déformation du casque de Miltiade à Olympie montre bien que la protection du bronze était nettement inférieure à celle du fer.
Bonne journée


La cohabitation d’éléments en fer et en bronze dans l'équipement militaire n’est pas une spécificité grecque.
Pour vous en convaincre, vous pouvez par exemple consulter l’ouvrage casques antiques : les visages de la guerre, de Mycènes à la fin de l’empire romain.
Cet ouvrage fait ainsi mention de l’usage de casques en bronze dans le monde celte ou dans l’empire romain jusqu’à une période avancée.
Par ailleurs, s’ils ont laissé moins de traces archéologiques de par leur nature périssable, de nombreux matériaux non métalliques étaient utilisés pour les armes défensives, y compris dans le monde grec, par exemple le bois, l’osier ou le cuir.
Vous pouvez également consulter les ouvrages suivants pour en savoir plus sur l’évolution de l’équipement des soldats et son adaptation aux stratégies militaires :
Guerre et armement chez les gaulois (450-52 av.J.C.), de Jean-Louis Brunaux et Bernard Lambot
Les mercenaires celtes en méditerranée, de Luc Baray
Le guerrier de l’antiquité classique, De Giovanni Brizzi
Le guerrier gaulois du Hallstatt à la conquête romaine, de Franck Mathieu
Légionnaires et auxiliaires sous le Bas-Empire romain, d’Alain Alexandra et François Gilbert

Concernant le casque de Miltiade, nous ne sommes pas sûr de très bien comprendre ce que vous voulez dire.
Le casque été consacré à Zeus par son propriétaire, à une période qui est discutée (voir Impérialisme et démocratie à Athènes, de Patrice Brun), entre la fin du Vie et le début du Ve siècle. Il a été retrouvé dans des remblais. Nous n’avons hélas pas trouvé d’éléments portant sur les conditions de sa déformation, il semble donc incertain d’attribuer celle-ci à un choc au combat plutôt qu’aux contrainte du terrain dans lequel il était conservé.

Vous souhaitant bonnes lectures
Le département civilisation
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact