Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Récentes > Barbe Bleue

Barbe Bleue

par Thomie, le 06/05/2021 à 16:13 - 352 visites

Bonjour,

Je me demandais s'il existait des textes ou des analyses sur les origines du personnages de Barbe Bleue ? Si on s'est déjà penché sur le passé du personnage avant même qu'il ne tue sa première épouse ?

Je vous remercie !

Réponse du Guichet du savoir

par gds_db, le 07/05/2021 à 12:35

Bonjour,

" [Barbe Bleue] est un conte différent des autres par ses origines plus ou moins véritables, en l’occurrence la légende de Gilles de Rais (XVe siècle). L’ombre d’Henri VIII avec ses six épouses survole la légende. Ces faits divers anciens se sont mélangés avec d’autres contes d’origine orale qui mettaient en scène de manière variée les motifs suivants : la chambre interdite, l’initiation de l’épouse, le tentateur, le tueur en série, la mort de celui-ci in extremis, etc. La version considérée comme définitive est celle de Perrault, publiée dans ses Contes de ma mère l’Oye (1697). Dans celle-ci, il est fidèle au folklore dans les motifs, les thèmes et la progression dramatique de la fin."
source : Sariols Persson Deerie, « Monstres, animaux et métamorphoses : le cycle du fiancé animal », Enfances & Psy, 2008/4 (n° 41), p. 148-152.

On dispose que quelques éléments d'information sur la jeunesse de Gilles de Rais :

Citer:
"Gilles de Rais naît vers 1404 dans une grande famille de Bretagne. "C’est dans les paisibles travaux d’une éducation soignée que s’élevait le jeune seigneur de Rais, au sein de sa famille ou à la cour des ducs de Bretagne ; et sous les yeux de son père, ses commencements étaient bons et faisaient concevoir de lui de belles espérances", écrit l’abbé Eugène Brossard (1853-1905) dans sa biographie de Gilles de Rais.
La vie de l’adolescent prend une autre tournure. En 1415, Gilles et son frère René se retrouvent orphelins quand leurs parents meurent subitement. Les deux enfants sont élevés par leur grand-père maternel, Jean de Craon. Ce dernier leur donne une éducation que Brossard qualifie de "déplorable". Un autre biographe de Gilles de Rais, Georges Bataille écrit que Jean de Craon est un "homme violent et sans scrupules" qui laisse Gilles "libre de faire à sa guise, en lui mettant son exemple sous les yeux : il lui enseigne […] à se sentir au-dessus des lois" (Le procès de Gilles de Rais, 1997).
À 15 ans, l’adolescent se jette à corps perdu dans toutes les batailles et guerres qui éclatent en ces temps troubles. Il fait preuve de courage et de bravoure et n’hésite pas à se lancer le premier lors des assauts. En 1429, il est fait maréchal de France pour avoir combattu bravement aux côtés de Jeanne d’Arc pour lever le siège d’Orléans. Il figure à la gauche du roi Charles VII lors de son sacre à Reims. Cette même année, son épouse Catherine de Thouars lui donne une fille, Marie. Gilles de Rais est au sommet de sa gloire. Aussi bien dans sa carrière militaire que dans sa vie de famille, tout lui réussit.
Mais le rêve ne dure pas. Jean de Craon meurt le 15 novembre 1432. Gilles, alors âgé de 28 ans, est propriétaire de nombreux châteaux dans l’ouest de la France. Il commence à dilapider son immense fortune car sa soif de reconnaissance est insatiable. Il se retire sur ses terres de Machecoul et Tiffauges, près de Nantes. Le maréchal étale sa magnificence en organisant des pièces de théâtre aux décors et costumes somptueux, et hors de prix. Il éclabousse tout le monde de son succès et de ses fastes et suscite l’admiration.
Au même moment, il se lance en cachette dans l’étude des sciences occultes, de la magie et de l’alchimie. Se révélant crédule, il s’entoure de charlatans qui n’hésitent pas à l’embobiner dans le but de lui extorquer de l’argent. Gilles de Rais dit sentir la présence du Diable. Inversement, le Diable doit aussi sentir la présence de Gilles car c’est à partir de cette année 1432 que le maréchal débute ses crimes en série. "
source : Barbe Bleue : Gilles de Rais, serial killer avant l’heure / Charlotte Chaulin - 25/01/2021

Voici quelques études qui pourraient vous intéresser.

L'éducation de Gilles de Rais qui inspira la légende de Barbe Bleue est présentée dans ces deux documents que vous pourrez lire en ligne :

- La vie et la mort de Gilles de Raiz Dit à tort Barbebleue / Émile Gabory

- Gilles de Rais, maréchal de France, dit Barbe-Bleue, 1404-1440, d'après des documents inédits / par l'abbé Eugène Bossard,... réédité récemment : Gilles de Rais / Eugène BOSSARD - préface de Jacques CHIFFOLEAU

Autres documents sur Gilles de Rais à la BML.

A lire aussi :

- La Barbe-Bleue : mythe, conte, légende : portrait de l'homme si laid et si terrible / Thèse de Pascal Rollin ; sous la direction de Janos Szavai
Barbe-bleue parcourt depuis les confins du moyen-âge un espace immense que ne parviennent à borner ni la géographie ni la chronologie. Du funeste roi breton qu'il fut à l'origine au mari secrètement blessé des opéras du XXème siècle, il endosse différents costumes dont le plus solide est sans doute celui que lui confectionna Perrault. Nous nous proposons, en une sorte de monographie, de visiter la galerie des portraits anciens et modernes de cet homme "si laid et si terrible", et de sa femme "parfaitement belle". Notre plan comprend trois parties :
I légende de Barbe-bleue lorsqu'il n'est encore question ni de barbe, ni de couleur bleue (Ballade d'Halewijn ; légende de sainte-Tryphime ; Gilles de Rais ) ;
II la véritable Barbe-bleue étude du conte de Perrault, suivie de celle des versions de Delarue, Calvino, Grimm, Pourrat ;
III vers le mythe littéraire : Barbe-bleue sur scène inventaire commenté des adaptations théâtrales, lyriques et romancées, complété d'une filmographie ; étude, en particulier, des œuvres de Grétry, Offenbach, Dukas, Bartók : le second volume, une anthologie, comprend notamment le texte des pièces de ces deux derniers compositeurs.


- Aspects psychiatrique et médico-légal de Barbe-Bleue / Thèse de Marie-Pierre Mazel ; sous la direction de Jean Doignon

- Velay-Vallantin Catherine. Barbe-bleue, le dit, l'écrit, le représenté. Romantisme, 1992, n°78. Le conte et l'image. pp. 75-90.

- Gaillard Christian, « Barbe Bleue et nous », Cahiers jungiens de psychanalyse, 2017/1 (N° 145), p. 163-198.

- Le complexe de Barbe-Bleue. Psychologie de la méchanceté et de la haine / Jean-Albert MEYNARD, Paris, L’Archipel, 2006, 283 p.


Bonne journée.

Réponse du Guichet du savoir

par gds_db, le 10/05/2021 à 09:28

Bonjour,

En complément de notre précédente réponse, nous vous renvoyons aux travaux de Pierre-Emmanuel Moog de l’EHESS (école des hautes études en sciences sociales).
Vous pouvez visionner une de ses conférences donnée à la BNF : Le bleu de la barbe. Les ressorts du conte dramatique de Perrault.
(attention la vidéo démarre à la 10ième minute environ)



Il a écrit un article dans la revue La Grande Oreille, numéro 76, 2019 intitulé « le sombre passé de la Barbe bleue » qui répondra à votre question.
A consulter également : le numéro 69, 2017, et dans le numéro 79, 2019 ( numéro dédié à La Barbe bleue).

Cette revue est consultable à la Bibliothèque municipale de Lyon : La grande oreille.

Bonne journée.
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
cron
mentions légales - contact