Le Guichet du Savoir - Consulter le sujet - Souches enterrées

Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Actualités > Au jardin > Souches enterrées

Souches enterrées

par delphine44, le 15/04/2013 à 21:48 - 3130 visites

Bonjour,

Nous avons des souches de thuyas (qui avaient des troncs de 40 à 60 cm de diamètre et mesuraient environ 12-15 m de haut).
Nous voudrions savoir si les enterrer dans notre jardin est une bonne idée.
En combien de temps des souches se seront-elles désagrégées?
Est-ce que l'humus produit de cette dégradation va enrichir notre sol? Est-ce nocif ou bénéfique si nous faisons un potager au dessus de l'endroit où seront enterrées les souches?

En résumé : quels sont les avantages et les inconvénients d'enterrer des souches (de thuyas) dans son jardin?

Merci d'avance pour votre réponse.

Réponse du Guichet du savoir

par bml_sci, le 18/04/2013 à 11:55

Réponse du département Sciences et Techniques


Il existe peu d'informations sur le devenir des souches de conifères. En effet, l'ensemble des documents, sites, forums et spécialistes consultés conseille l'essouchement.

Si vous souhaitez garder ces souches de thuyas :

-A l'air libre ou enterrée, elles mettront tout de même des années à disparaitre. Vous pouvez tenter d’accélérer leur décomposition en maintenant beaucoup d'humidité autour des racines. Il est bien sûr exclu de tenter toute destruction par produits chimiques.

-Elles risquent d'être attaquées par l'Armillaire couleur de miel, champignon entraînant une pourriture des racines, que l'on nomme pourridié et qui cause de graves dommages. Son mycélium, en infiltrant les racines, contaminerait tôt ou tard les arbres voisins.

-La dimension des souches laisse à penser que ces thuyas étaient très vieux. Ils ont donc dû totalement appauvrir et acidifier le sol sur une quinzaine de centimètres de profondeur. En se décomposant, les souches vont continuer à acidifier la terre, ce qui restreint la diversité des cultures possibles par dessus.


Nous pouvons vous proposer la solution d'apporter une grande quantité de terre nouvelle, enrichie de terreau et de compost, par dessus les souches, afin de créer un potager surélevé. Mais rien ne vous garantit que des champignons n'apparaissent pas sur les bordures ou parmi les plantations. Il faudra aussi privilégier les légumes à racines courtes.

Quelques documents disponibles à la bibliothèque municipale de Lyon ou sur internet :

-Un jardin en lasagnes : facile, écolo, pour toutes les situations, Rustica éditions, 2012.
Étonnante et facile à mettre en place, la culture en lasagnes est basée sur la superposition de couches de matières organiques. Mêlant recyclage de la matière, autonomie du jardin en eau et entretien moindre, elle permet d'obtenir rapidement des légumes, des aromatiques et des fleurs à profusion quel que soit le sol d'origine : terre de mauvaise qualité, espace envahi de mauvaises herbes, cour bétonnée... Dans cet ouvrage, Delphine Collet vous explique en détail comment créer et entretenir votre jardin en lasagnes : emplacement, matériaux, gestes de culture... et vous propose différents exemples, le tout accompagné d'illustrations en pas à pas et de plans précis.

-Fiche d'information sur les souches par le CAUE

-Les racines : face cachée des arbres, Institut pour le développement forestier, 2006.
Présentation des connaissances sur les racines des arbres, leur morphologie et leur physiologie, leur rôle dans la protection des ressources naturelles, la prévention des risques et le stockage du carbone atmosphérique, pour aider les professionnels à prendre davantage en considération l'activité souterraine des arbres.
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact