Guichet Du Savoir
http://www.guichetdusavoir.org/

la noel ou noel ?
http://www.guichetdusavoir.org/viewtopic.php?f=310&t=68867
Page 1 sur 1

Lola-DL [ 17/11/2013 à 23:26 ]

Bonjour,

En débat depuis quelques jours avec mes colocataires sur le sujet, nous avons mené notre petite enquête, mais impossible d'avoir une réponse claire et précise. Alors, peut-on dire "la noël" concernant la fête de Noël ? Ex: "Je vais en Belgique pour la noël".
Merci de nous permettre de retrouver la paix au sein de notre foyer !

Cordialement,

Lola

Réponse attendue le 20/11/2013 - 23:11


gds_alc [ 18/11/2013 à 15:02 ]

Bonjour,

Noël est bien un nom masculin … mais peut être employé au féminin. Pour étayer nos dires, revenons à la définition donnée par Dictionnaire historique de la langue française :

n. m. est issu (v. 1112) par évolution phonétique (nael) et modification vocalique du latin natalis (adj.) « de naissance, relatif à la naissance », employé particulièrement dans le syntagme natalis dies « jour natal » et substantivé par ellipse de dies au sens de « jour de naissance ». En latin ecclésiastique, le mot se spécialise comme nativitas pour désigner la nativité du Christ (…) L’emploi courant du féminin , dans à la Noël (noté comme fautif dans le Dictionnaire du mauvais langage, 1813), est sans doute dû à l’ellipse de la fête de
Il semblerait donc que l’usage féminin est possible. Le Grand Robert de la langue française : dictionnaire alphabétique et analogique de la langue française précise ainsi que Noël peut parfois être féminin mais réservé à quelques emplois.

Le Trésor de la langue française informatisé indique également l’Emploi subst. fém. (sans doute p. ell. de la fête de). Ils se rappelaient les uns aux autres (...) les fêtes éblouissantes, les Noëls étincelantes de flambeaux, les Pâques éclatantes de soleil, toutes ces solennités splendides (HUGO, N.-D. Paris, 1832, p.475). Ils se savent prédestinés (...) À briller doucement changés En étoiles et enneigés Aux Noëls bienheureuses Fêtes des sapins (APOLL., Alcools, 1913, p.121):

1. ... j'ai vu que la nuit était muette (...)
Hormis le noir moutier, qui, de la Loire claire,
Dressait hautainement sa masse séculaire,
Et d'où sortaient des voix et de larges clartés
Comme aux saintes Noëls dans les solennités.
LECONTE DE LISLE, Poèmes barb., 1878, p.340


Pour finir, le Dictionnaire de l’académie française donne un semblable usage :
La veillée, le réveillon de Noël. Souhaiter un bon, un joyeux Noël. À la fête de Noël ou, ellipt., à la Noël, à Noël.

Cette réponse vous permettra-t-elle de trouver la paix dans votre foyer, rien de certain !!!

Réponse attendue le 21/11/2013 - 15:11