Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > vivre sans argent est ce possible ?

vivre sans argent est ce possible ?

par baboune didine, le 05/03/2011 à 10:45 - 6967 visites

Bonjour,
J'ai un dossier à faire sur ce sujet :
vivre sans argent est ce possible ? Peut on vivre sans argent ?

C'est un dossier de documents divers pour répondre à cette problématique.
Ce dossier est un CCF de TECAD comptant pour mon BTSA.

Merci de votre aide.

Réponse du Guichet du savoir

par gds_db, le 05/03/2011 à 17:26

Réponse du service Guichet du Savoir

Bonjour,

Les déçus du capitalisme tentent aujourd'hui de mettre en place des économies alternatives où l'argent n'a plus sa place. Voici quelques exemples d'expériences :

Une économie sans argent apparaît dans les interstices de la société pour manifester l’insatisfaction de nombreux citoyens devant les risques du passage d’une économie de marché au statut de « société de marché ». Tout en reconnaissant que, d’un point de vue historique, le développement des échanges monétaires a permis une certaine émancipation individuelle, ces expériences se positionnent contre l’excès de monétarisation de la société.

En France, trois registres principaux d’expériences existent : l’autoproduction collective, les systèmes d’échanges locaux (SEL) et les réseaux d’échanges réciproques de savoirs (RERS). Les SEL représentent en quelque sorte la version française des LETS anglo-saxons ( local exchange trading systems), aussi appelés Tauschring en allemand, ou encore, REL ( redes de economia local) en italien. Un SEL consiste en une association de personnes (jusqu’à plusieurs centaines, voire des milliers) dont la finalité est d’échanger des biens et des services sans recourir à une logique marchande. L’ensemble des échanges est comptabilisé par l’association à l’aide d’une monnaie fictive, et les dettes sont réglées (mais jamais épuisées) dans un système de compensation. On retrouve cette même impulsion réciprocitaire dans les expériences des RERS – néanmoins, à la différence des SEL, le règlement des dettes s’opère dans le cadre d’un échange bilatéral et non plus multilatéral, et toujours différé; et par ailleurs, il n’y a pas dans les RERS de monnaie fictive : il s’agit ici de l’échange direct d’un savoir contre un autre. La nature des biens et services échangés est très variée : gardes d’enfants, cours de langue, travaux de réparation des logements ou des équipements ménagers, séances d’apprentissage de la cuisine, produits artisanaux, objets d’occasion, services de jardinage ou de ménage, prêt d’outillage, etc.

[...]
« Dans les SEL on veut supprimer l’argent, considéré comme destructeur, en éliminant ses manifestations physiques. Mais on ne supprime pas la monnaie, puisque subsiste un système de comptabilisation et de résolution des dettes articulé autour d’une unité de compte. L’erreur commise par la plupart des commentateurs est de déduire de l’absence de l’argent celle de la monnaie, et de considérer ainsi les SEL comme des groupes de troc ».
source : Genauto Carvalho da França et al. « L'espérance économie solidaire a introduction au dossier », Revue du MAUSS 1/2003 (no 21), p. 33-46.
consultable via la base de données CAIRN à la Bibliothèque municipale de Lyon.

Un ouvrage sur le sujet : Une économie sans argent, les systèmes d'échange local publié sous la direction de Jean-Michel Servet.

Un site de référence sur le sujet : Selidaire.org.

Voir aussi l'article de l'encyclopédie Wikipedia sur Le troc ainsi que :

- L'article intitulé "Se passer de la monnaie : la banque d’échange de Victor-Corentin Bonnard (1849-1862)" / Nicolas Stoskopf, Revue européenne des sciences sociales, XLV-137 - 2007
La monnaie, personnage historique? Oui, mais dans le rôle de l’homme invisible! C’est le scénario proposé par les promoteurs des banques d’échange qui se sont multipliées au milieu du XIXe siècle dans le contexte de la crise financière de 1848

- Le site Café pédagogique ainsi que les documents mentionnés en référence.

- Un article "Echange marchand, échange non-marchand" d'Alain Testart publié dans la Revue française de sociologie - Année 2001 - Volume 42, Numéro 42-4 - pp. 719-748
Il est l'auteur de Critique du don : études sur la circulation non marchande.


Nous vous invitons enfin à consulter ce Point d'Actu intitulé "Du don à l’échange : c’est cadeau !" dans lequel vous trouverez divers documents sur le sujet.
  • 2 votes

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact