Question d'origine :

je recherche les origines de Monsieur CARNAVAL

Réponse du Guichet

Avatar par défaut anonyme - Département :
Le 12/03/2011 à 12h43
Réponse du service Guichet du Savoir

L'ouvrage Carnaval : rites, fêtes et traditions d'Oleg Kochtchouk, donne les explications suivantes :

Les procès et les mannequins

Le Carnaval est aussi marqué par les exécutions des poupées, de mannequins expiatoires ou d'individus chargés des péchés de la collectivité. Ces boucs émissaires représentant à la fois tous les coupables choisis, l'hiver, les mauvais esprits, les maladies, les malfaiteurs et tous les aspects négatifs dont on veut se débarrasser, sont exécutés en place publique, par pendaison, décapitation, brûlés sur un bûcher, fusillés ou noyés et tout ceci sous les acclamations de la foule.
[...]
Parfois la période cérémonielle est représentée par un être humain vivant que l'on exécute symboliquement à la suite d'un procès. Le figurant était dédommagé par le produit de la quête effectuée lors de la procession.
[...]
Le pantin démesuré, grotesque, qui tient le rôle du mauvais est promené, accueilli en grandes pompes, exposé, avant de subir le châtiment ultime sur la place publique. Ces mannequins de Carnaval sont en général confectionnés avant les jours forts de la fête et entreposés pendant les festivités soit dans une grange, soit bien en vue, mais pas au centre du village ou de la ville. Les exécutions où enterrements sont parfois précédés de simulacres de jugement. Dans certaines régions, les juges affectent des airs dignes et sont amenés en cortège au tribunal. Ces procès ne sont que des parodies caractéristiques de cette période où l'on assiste à une suspension des règles normales de la vie collective. Il s'agit aussi probablement de rites de passage que l'on dramatise, afin d'en souligner l'importance. Ces jugements publics parodiés seraient apparus dans la seconde partie du Moyen Age, au moment de l'affirmation des bourgs face à l'autorité des seigneurs ou du clergé et dans le désir d'en faire la satire.
[...]
Dans les plus anciennes traditions, la mise à mort de l'hiver était suivie de la réception solennelle du printemps avec l'accueil d'un autre mannequin représentant le printemps ou d'une jeune beauté, messagère du beau temps.



Pour en savoir plus sur le Carnaval et ses représentations, vous pouvez consulter les sites ci-dessous :

- wikipedia.org
- ac-toulouse.fr
- teteamodeler.com
- carnaval.com
- lehman.cuny.edu
- geants-carnaval.org

DANS NOS COLLECTIONS :

Ça pourrait vous intéresser :

G R S*

La parthénogénèse

TAGS

Commentaires 0

Connectez-vous pour pouvoir commenter. Se connecter

Poster un commentaire