Question d'origine :

Certaines personnes boivent de leur propre urine le matin.Savez vous pourquoi?Merci.

Réponse du Guichet

Avatar par défaut anonyme - Département :
Le 28/02/2005 à 16h40
Réponse du service Guichet du Savoir


L'urinothérapie est une thérapie alternative qui ne semble pas faire l'unanimité du monde médical et il semble que les études sur le sujet ne soient pas encore concluantes.

Un peu d'histoire
Le quotidien China Today a publié cette brève en septembre 2001 :

Thérapie par l'urine
Plus de trois millions de Chinois boivent leur urine à des fins thérapeutiques a-t-on appris lors d'un séminaire national sur la thérapie avec l'urine humaine. Zhu Jinfu, un ingénieur de Nanjing, capitale de la province du Jiangsu, a déclaré. Lors de ce séminaire, que ses ancêtres avaient joui de la longévité grâce à cette thérapie. Cet ingénieur a commencé à boire son urine à 13 ans et il se porte bien depuis 58 ans. Yang Liansheng, un professeur de l'Institut de médecine traditionnelle chinoise du Liaoning, a dit que l'urine était comme un sérum après sa filtration par les reins. Par conséquent, selon lui, l'urine ne contient pas de bactéries et est plus saine que le sang. Comme l'urine contient de nombreuses sortes de matières actives, elle aide le corps humain à améliorer son immunité, selon ce professeur.


Le site Actions Traitements signale également cette conférence en 1996 qui a réuni de nombreux scientifiques sur le sujet :

LA « PIPI-THERAPIE » ET LE SIDA

Six cents scientifiques et médecins de 17 pays - dont la France - ont assisté fin février à la première conférence mondiale de thérapie d’auto-urine dans l’Etat Indien de Goa. La conférence de trois jours, organisée par le chapitre indien de la Water of Life Foundation, a rassemblé les principaux adeptes mondiaux d’une thérapie cinq fois millénaires mais considérée comme tabou dans la plupart des pays, puisqu’elle implique de boire sa propre urine. « J’ai longtemps pensé que c’était une pratique étrange » a déclaré l’ex-amiral L. Ramdas, ancien chef de la marine indienne ; « mais elle me donne, à moi et à mon épouse, une superbe énergie et de l’endurance. » Les participants ont rendu un hommage à l’ancien premier ministre indien Morarji Desai, qui a étonné le monde quand il a révélé qu’il buvait tous les jours un verre de sa propre urine. Il est mort l’année dernière à l’âge de 99 ans. Les médecins qui recommandent l’urine- thérapie disent qu’elle contient des hormones, des enzymes, des vitamines et des minéraux qui peuvent apporter guérison pour de nombreuses maladies dont les maladies de coeur, et jusqu’au cancer. D’autres médecins réfutent ces dires. L’urine-thérapie a été promue dans des anciens écrits hindous et même par l’Ancien Testament. Le britannique J.W. Amstrong a écrit un livre en 1944 dans lequel il déclare s’être guéri de la tuberculose en six semaines grâce à l’urine thérapie. La thérapie implique des règles diététiques et elle n’est pas indiquée en cas de prise de médicaments. Des médecins ont déclaré que la thérapie pourrait aider des gens à soulager des symptomes du sida.


Quelques articles scientifiques sont à signaler, dont celui-ci : The Medicinal Use of Urine, Walter H. Hörl, Division of Nephrology, Department of Medicine, University of Vienna, Austria, qui décrit les principales applications en médecine de l'ingestion d'urine, mais aussi des applications locales qui seraient utilisées dans le traitement de certains cancers. En voici un résumé : Oral intake of freshly voided morning urine has been recommended for many diseases such as viral or bacterial infections. Symptoms reported during the first days of oral intake of urine include nausea, vomiting, headache, palpitations, diarrhea or fever. Several substances in the urine are believed to be important for oral intake such as urea, uric acid, cytokines, hormones or urokinase. Local urine therapies include embrocations, compresses for local tumors, whole body bath or foot bath in the urine, use of urine as eye drops, ear drops or nose drops and the use of urine for wound cleaning.

A signaler également, cet article de mars 2003, L’urine n’est pas un médicament, sur le site Afrik, qui explique que l'urinothérapie est interdite par le Ministère de la Santé publique du Cameroun où cette méthode connait un grand succès :

(...)Ce phénomène a amené le ministère de la Santé publique à prendre position, par le biais d’un communiqué, mercredi dernier. Le message est clair : " Compte tenu des risques de toxicité, à court, moyen et long terme liés à l’absorption de l’urine, le ministre de la Santé déconseille la consommation de l’urine et invite ceux qui en font la promotion à y mettre fin sans délai, sous peines de poursuites ". " Il n’y a jamais eu de preuve scientifique d’une quelconque guérison par l’urine ", martèle-t-on au ministère. " Nous avons réagi car l’engouement pour cette pratique prenait une ampleur importante dans le pays. Il fallait éviter que ceux qui doutaient encore ne finissent par y croire aussi... " Et la fonctionnaire de préciser : " Ce genre de croyance existe dans d’autres pays africains. Si l’on en parle plus au Cameroun, c’est que le ministère est très vigilant sur la désinformation et n’hésite pas à dénoncer les problèmes de santé publique que rencontre le pays ".

L’urine peut, en effet, se révéler dangereuse pour la santé, comme l’explique Jean-Rollin Ndo,
directeur de la Pharmacie et du Médicament au ministère de la Santé : " L’urine est le liquide d’épuration du sang par les reins. La plupart des déchets que l’organisme voudrait éliminer passent par le sang et sont filtrés par les reins et excrétés dans l’urine. Ce sont par exemple des déchets organiques comme l’urée, très toxique, la créatinine et beaucoup d’éléments minéraux. Or, l’accumulation d’urine dans l’organisme, dans le sang notamment, suite à une insuffisance rénale aiguë, est dangereuse. Si l’on n’intervient pas en faisant une dialyse, c’est la mort qui survient en quelques jours ". Alors, pour ou contre l’urine ? C’est une histoire de goût...


user posted image

DANS NOS COLLECTIONS :

TAGS

Commentaires 0

Connectez-vous pour pouvoir commenter. Se connecter

Poster un commentaire