Question d'origine :

Bonjour, Je voulais juste savoir quand a été diagnostiqué le premier malade "TOC" (trouble obsetionnel compulsif) et quelle était la (ou les ?) causes (biologiques ?) de cette maladie ?

Réponse du Guichet

Avatar par défaut bml_sci - Département : Sciences et Techniques
Le 18/06/2005 à 13h21
Réponse du département Sciences et Techniques


Historique du concept de trouble obsessionnel-compulsif

La clinique du trouble obsessionnel-compulsif est parfaitement repérée depuis plus d'un siècle. Au milieu du XIXe siècle, Jean Esquirol (1838) parle de "monomanie" en décrivant des obsessions de saleté, Jules Falret (1866) emploie le terme de "folie du doute", terme que reprendra Legrand du Saulle (1875) en lui ajoutant le terme de "délire du toucher". Morel (1866) parle quant à lui de "délire émotif". La plupart de ces auteurs soulignent que les personnes atteintes de ce trouble sont conscientes de l'absurdité de leurs craintes.
Puis, en 1903, le médecin et psychologue français Pierre Janet (1859-1947) fait une analyse détaillée du trouble dans son ouvrage les Obsessions et la psychasthénie. Pierre Janet est considéré comme le premier auteur ayant décrit de façon complète le trouble.
Par la suite, Sigmund Freud (1856-1939) lui donne le qualificatif de "névrose obsessionnelle" en écrivant "l'homme aux rats" en 1909. Dans "l'homme aux rats", Freud raconte la psychanalyse d'un jeune homme qui souffre de pensées obsédantes agressives et de malheur : la crainte de se trancher la gorge ou qu'il n'arrive quelque chose de terrible aux autres. Il a aussi l'obsession de ne pas comprendre ce qu'on lui dit. Aussi, fait-il répéter compulsivement ses interlocuteurs. Il souffre de rituels mentaux d'arithmomanie. Ce cas doit le nom d'homme aux rats" au fait que le patient avait apporté à Freud la description d'un supplice pratiqué en Orient qui utilisait des rats. Ce supplice lui avait été raconté par un officier alors qu'il faisait son service militaire. Ce cas a eu une lecture planétaire avec la psychanalyse mais les données présentées par Freud ont fait l'objet d'importantes réserves tant sur le plan clinique que thérapeutique. On sait peu de choses de son devenir puisque "l'homme aux rats", alias Ernst Lanzer, mourra en 1914 pendant la Grande Guerre.
Le terme de "trouble obsessionnel-compulsif" est adopté dans la classification américaine des troubles mentaux en 1980. Depuis lors, cette dénomination est restée identique dans la classification américaine des troubles mentaux ainsi que la classification de l'Organisation mondiale de la santé…

(extrait de Le trouble obsessionnel-compulsif, le manuel du thérapeute d'Alain Sauteraud)

Et pour en savoir plus :

- La classification des troubles mentaux et du comportement de l'OMS (classification F42 du trouble obsessionnel compulsif )

- Un dossier intitulé Troubles obsessionnels compulsifs de l'Assistance publique des Hôpitaux de Paris.

DANS NOS COLLECTIONS :

Ça pourrait vous intéresser :

Acces pour tous à la culture

Honest labour

TAGS

Commentaires 0

Connectez-vous pour pouvoir commenter. Se connecter

Poster un commentaire