Question d'origine :

Bonjour, Faisant partie du Comité Historique de Sainte Consorce, Je recherche des informations et anecdotes sur Jean PUPIER (né le 06/11/1755 à charbonnières) et marié le 21 mai 1782 avec Jeanne BERTHIER. Il fut maire de la commune de Sainte-Consorce (Les marrons pendant la révolution). Le but de nos recherches étant de faire un ouvrage sur les maires de notre village. Merci de votre aide

Réponse du Guichet

Avatar par défaut bml_reg - Département : Documentation régionale
Le 17/07/2021 à 10h09
Réponse de la Documentation régionale

Bonjour,

Nous n'avons trouvé que peu d’informations concernant "Jean Pupier" maire de Sainte-Consorce. Les recherches faites à partir de Google Livres renvoient très souvent à des homonymes plus anciens.

Dans le document : Procès-verbaux des séances des assemblées générales des trois ordres, et des assemblées particulières du Tiers-Etat de la ville & du ressort de la sénéchaussée de Lyon, tenues en exécution des lettres de convocation pour les Etats libres & généraux du royaume, en mars et avril 1789 ; suivis des cahiers de chaque ordre nous voyons à la page 60 le nom, qui vous intéresse, dans une énumération : Messieurs, André Soupa & Jean Pupier, laboureurs, habitans & députés de la paroisse & communauté de sainte-Consorce & Marcy-le-Loup..
A la fin de cette énumération, page 72, on peut lire : Tous lesquels députés des villes, bourgs, paroisses & communautés du ressort de cette sénéchaussée, ont chacun en ce qui les concerne, remis au greffier – secrétaire de cette assemblée, les actes de délibérations des habitans de leurs paroisses, corps & communautés, justificatifs de leur nomination & députation, pour demeurer joints & annexés aux présentes.
Vous pouvez lire ici l’intégralité du texte.

Dans le volume 74, correspondant à l’année 1791, de l’Almanach civil, politique et littéraire de Lyon et du département nous voyons : (Ste.) Consorce, canton de Vaugneray : Maire : M Jean Pupier ; Proc. de la Comm. : André Souppat ; Colonel de la G. N. Delaval fils ; Curé : Laurent Faure.
La collection de cet almanach est archivée temporairement aux Archives départementales en raison des travaux de notre silo. Elle possède la cote <356029>

Voici d'autres informations trouvées dans le livre Sainte-Consorce en Lyonnais : à la page 53 : Le 3 mars 1789, l’assemblée est réunie. Les chefs de 87 feux (peut-être 435 habitants) désignent André Souppat et Jean Pupier pour élire le député (du Tiers Etat) qui devra se rendre aux Etats Généraux à Versailles. Le 14 mars, ils rejoignent dans l’église des Cordeliers de Saint-Bonaventure l’assemblée générale des trois ordres (noblesse, clergé, tiers-état) qui siégera pendant trois semaines….De nouvelles autorités sont mises en place : création du département de Rhône et Loire et des districts, durant l’hiver 1789-90 puis au printemps suivant élection et installation d’une municipalité avec à sa tête un maire. Il nous manque, hélas, le premier registre des procès-verbaux de ses séances. On sait toutefois que le dernier syndic Barthélemy Claron fut le premier maire élu (printemps 1790). Mais fin novembre 1790, le maire était Jean Pupier qui protesta avec vigueur auprès du district, contre le projet de regroupement en une seule, des municipalités de Sainte-Consorce et de Pollionnay. …... En février 1792, il [le curé Laurent Faure] avise l’autorité départementale qu’il se refuse à enseigner les nouveautés introduites par certains décrets et à reconnaître le nouvel évêque constitutionnel. Sur dénonciation du procureur de la Commune (J. A. Rivière) et témoignages de J. Pupier maire de Sainte-Consorce et d’autres témoins, le juge de paix de Vaugneray délivre contre lui un mandat d’arrêt.
A la page 134 de ce même livre se trouve la liste des maires de Sainte-Consorce.
On peut alors supposer que Jean Pupier le fut de novembre 1790 à novembre 1792.

Pour compléter vos recherches, vous pouvez consulter les Archives départementales du Rhône qui conservent les archives anciennes des communes. En espérant que Sainte-Consorce y ait déposé les siennes. Sur leur site, il est indiqué que les communes de moins de 2000 habitants sont réglementairement tenues de déposer leurs archives anciennes. Ces registres, conservés dans la sous-série EDEPOT, permettent de suivre la vie locale et les événements qui l’animent.

Autres documents consultés :
- Tableau général des victimes et martyrs de la Révolution en Lyonnais, Forez et Beaujolais, spécialement sous le régime de la Terreur, 1793-1794 / par Antonin Portallier ; avec la collab. de Fleury Vindry,
- Sainte-Consorce / Département du Rhône, [Comité du préinventaire des monuments et richesses artistiques.]

DANS NOS COLLECTIONS :

TAGS

Commentaires 0

Connectez-vous pour pouvoir commenter. Se connecter

Poster un commentaire