Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Pèse-personne

Pèse-personne

par Madulovic, le 10/02/2020 à 10:19 - 933 visites

Bonjour,

Sauriez-vous comment fonctionne les pèses-personnes indiquant le pourcentage de graisse ?

Un immense merci pour votre travail !

Réponse du Guichet du savoir

par gds_ctp, le 11/02/2020 à 14:55

Bonjour,

Les pèse-personne capables de mesurer votre indice de masse graisseuse sont des impédancemètres :

« Mais comment fait une balance pour connaître votre taux de masse grasse ? En fait, elle mesure si vous êtes bon conducteur ! Non rien à voir avec vos aptitudes au volant. En fait, le pèse-personne, grâce aux petits contacts qu'il porte, envoie un courant électrique de très faible intensité dans le corps (ne vous inquiétez pas, vous ne sentez rien). Il se trouve que la graisse oppose plus de résistance au courant que les autres types de tissus. La balance peut alors évaluer la quantité de masse grasse et calculer un pourcentage par rapport à votre poids. Mais quel est le taux de masse grasse idéale ? Il s'agit d'une fourchette, qui varie selon le sexe et l'âge :

• Hommes : 10 à 25 % de masse grasse en moyenne ;
• Femmes : 20 à 35 % de masse grasse en moyenne. »

(Source : Doctissimo)

C’est aussi ce que dit un article de l’Huffington post, qui met toutefois en garde :

« Les balances à Impédancemétrie présentent un problème majeur : la précision du résultat indiqué. Il y a énormément de facteurs qui rentrent en jeu (votre typologie corporelle, votre température, avoir les pieds mouillés, avoir fait du sport, etc), ce qui rend les résultats très variables... Les balances à impédancemétrie ne fournissent pas des données très précises (elles ne peuvent donc, par exemple, pas être utilisées pour des études scientifiques). Elles ne permettent donc pas de comparer votre taux de masse grasse à celui de votre voisin par exemple. Cependant, elles peuvent être très utiles ! Si vous les utilisez pour suivre votre évolution personnelle. »

Selon Futura sciences, cependant, l’impédancemétrie, mesurant l’indice de masse graisseuse (IMG), reste beaucoup plus fiable que le calcul de l’indice de masse corporelle (IMC), méthode précédemment utilisée par les médecins… depuis 1830.

« L'Indice de masse grasse ou IMG est un indicateur bien plus utile que l'IMC. Bien que l'IMC soit la méthode la plus fréquemment utilisée pour évaluer le surpoids et l'obésité, cette méthode est, comme nous l'avons vu, fortement critiquée car l'IMC ne reflète pas toujours la véritable masse grasse, qui peut être mieux évaluée par une évaluation de la masse grasse et de la masse maigre. L'IMG se calcule après avoir passé des examens médicaux spécifiques à l'aide d'un impédancemètre. Selon une étude, cet indicateur prédit très bien le risque de syndrome métabolique, il est indépendant de l'IMC ou du pourcentage de masse grasse corporelle. Il représenterait donc un indicateur de choix pour diagnostiquer des personnes à risques. Son seul problème est d'être beaucoup plus coûteux en temps et en argent pour être obtenu là où l'IMC ne prend que le temps de la division. »

Bonne journée.
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact