Poser une question

Des bibliothécaires vous répondent en 72h maximum.

je pose ma question

Chercher une réponse

recherche multi-critères

Comment ça marche

Quelles questions ?
Qui répond ?
Dans quel délai ? tout savoir

Accueil > Top 10 > Financement d'une thèse

Financement d'une thèse

par Infothese, le 01/03/2021 à 21:55 - 485 visites

Bonjour,
Je cherche des informations sur les différents moyens de financer une thèse pour un salarié. Hors convention cifre et compte professionnel de formation.

Pourriez-vous m'indiquer des pistes ?

Par avance, je vous remercie pour votre aide.
Bien cordialement,

Réponse du Guichet du savoir

par gds_et, le 02/03/2021 à 18:17

Bonjour,

L’article du Monde Financer sa thèse, mode d’emploi récapitule les principaux moyens de financement d’un doctorat :

« Le contrat doctoral

Quelque 6 000 étudiants inscrits en première année de thèse ont signé un contrat doctoral en 2014-2015. D’une durée de trois ans, ce CDD est la principale source de financement du -doctorat. La rémunération minimale est de 1 684,93 euros brut pour le seul travail de -recherche, et de 2 024,70 euros si le doctorant assume également un enseignement.
La prise de contact entre étudiants de master et directeurs de thèse se produit généralement de manière informelle, grâce au réseau universitaire des enseignants. Il n’est pas rare qu’un étudiant signe un contrat avec une université dans laquelle il n’a jamais mis les pieds.
Les demandes de financement se font directement auprès des écoles doctorales – des établissements publics habilités à délivrer le doctorat –, le plus souvent entre janvier et juillet de l’année précédent le début de la thèse. Les premières inscriptions ont lieu en septembre.
Le contrat peut être prolongé par avenant pour une durée maximale d’un an si des circonstances exceptionnelles le justifient. Il arrive également que l’école doctorale signe un second contrat, cette fois-ci de droit privé, permettant au jeune chercheur de terminer son travail de recherche.

La convention industrielle de formation par la recherche

En 2014, 1 371 conventions industrielles de formation par la recherche (Cifre) ont été signées entre un doctorant, un laboratoire académique et une entreprise. « Ce dispositif a la particularité d’inscrire la recherche dans la stratégie de développement d’une entreprise, dans un marché », précise Clarisse Angelier, chef du service Cifre à l’Association nationale de la recherche et de la technologie (ANRT). Le doctorant partage son temps entre le laboratoire et l’entreprise. Il rend compte de ses travaux à son ¬directeur de thèse et à son supérieur hiérarchique. Dans 75 % des cas, la Cifre correspond à un CDD, et dans 25 % des cas, à un CDI. En 2014, le salaire annuel moyen d’un étudiant ayant contracté une Cifre était de 28 473 euros. Près de la moitié des 1 371 Cifre signées en 2014 l’ont été avec un doctorant au moins titulaire d’un diplôme d’ingénieur.
Les dossiers de candidature peuvent être ¬déposés toute l’année sur le site de l’ANRT. Le délai d’instruction du comité d’évaluation est d’environ trois mois. Pour constituer un dossier, un candidat peut directement proposer un sujet de recherche à une entreprise ou à un laboratoire. Il peut également se rendre sur les sites d’emploi ou sur la plate-forme de l’ANRT et répondre aux offres des laboratoires et des entreprises. Dans ce cas, il ne peut cependant décider lui-même de son sujet de recherche.

Les autres options

La plupart des organismes de recherche financent des contrats de thèse. C’est notamment le cas du Centre national de la recherche scientifique et du Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives. Les collectivités locales, et notamment les régions, délivrent des allocations comparables aux contrats doctoraux. La Bretagne, par exemple, cofinance chaque année – avec des établissements d’enseignement supérieur, des entreprises ou des associations – 150 nouvelles thèses. Pour postuler, le candidat doit s’adresser à son directeur de thèse ou à une école doctorale.
De nombreuses écoles d’ingénieurs seront présentes au SAGE, le salon des grandes écoles du « Monde », samedi 14 et dimanche 15 novembre, aux Docks - Cité de la mode et du design, à Paris. Entrée gratuite. »

Les liens ci-dessous vous permettront d’approfondir et de découvrir des pistes supplémentaires :
- Comment financer sa thèse ? Université Côte d’Azur
- Le financement doctoral, enseignementsup-recherche.gouv.fr
- Comment financer son doctorat en France, campusfrance.org
- Financer sa thèse, pantheonsorbonne.fr
- Financer sa thèse, Université de Strasbourg
- Faire financer sa thèse, lavue.cnrs.fr


Concernant plus spécifiquement la situation d’une personne salariée souhaitant faire un doctorat, voici les précisions que nous trouvons sur le blog des élus doctorants de TESC :

« Pour les salariés souhaitant reprendre des études et effectuer un doctorat, sachez qu’il existe une diversité de dispositifs qui peuvent aider en matière de financement (le DIF et autres). Pour les salariés et agents de la fonction publique vous pouvez obtenir une prise en charge dans le cadre du droit à la formation continue (accord avec l’employeur, CIF). Enfin pour les demandeurs d’emploi il est important de savoir que vous pouvez conserver vos allocations le temps de la thèse (se renseigner auprès de votre conseiller Pôle Emploi). Dans tous les cas il convient de prendre contact avec le Service Commun de la Formation Continue, secteur Reprise d’Étude. »

N’hésitez pas à vous adresser à votre directeur de recherche ou à votre école doctorale pour obtenir des pistes plus précises en fonction de votre situation professionnelle, financière, et de votre domaine de recherche.


Bonne journée.
  • 1 vote

Rester connecté

guichetdusavoir.org sur Twitter

s'abonner aux flux RSS

Les astuces du Guichet du Savoir

Comment trouver des infos sur


un artiste et ses œuvres
des films et des réalisateurs
une pièce de théâtre
des articles de presse
le logement
des livres jeunesse
des revues scientifiques
le droit d'auteur
mentions légales - contact