Question d'origine :

Puissance de pression des mâchoires du chien

Bonjour,

je recherche des informations au propos de la puissance de pression entre mâchoires que peut développer un chien, et les seuls informations que je trouve sont issues d'articles de vulgarisation qui ne citent pas suffisamment ou même pas du tout leurs sources.

Idéalement, j'aurais bien aimé trouver quelques publications scientifiques sur le sujet, mais malgré mes efforts, Google Scolar ne m'a rien apporté de probant.

Le sujet est évidemment délicat pour plusieurs raisons, dont pour exemples entre autres qu'entre le plus petit et le plus lourd des chiens existe un facteur quasi-100 ; qu'il est difficile de faire la part des choses entre la puissance de pression des mâchoires elles-mêmes et celles des dents dont les canines et les carnassières sont pointues tandis que les incisives ont un fil ; ou encore qu'il n'est jamais réellement possible de savoir si, lors d'un test, un animal "donne tout ce qu'il peut".

Si néanmoins vous pouviez m'orienter vers un ou des textes suffisamment précis et argumentés, je vous en serais très reconnaissant.

Merci d'avance !

LM

 

Réponse du Guichet

Avatar personnalisé Jiboulinet - Département : Sciences et Techniques
Le 20/09/2021 à 09h24

Bonjour.

Effectivement, les sources disponibles sur internet à ce sujet sont relativement limitées. De plus aucun livre de notre fond consacré aux chiens ne donne de réponse satisfaisante. Cependant, j'ai pu isoler deux publications scientifiques sourcées et argumentées qui sauront vous donner quelques éléments de réponse :

Ces deux publications étant en anglais (je n'ai malheureusement pas trouvé de sources en français assez pertinentes), je vais vous résumer les grandes lignes de ce qui nous intéresse ici : la force de pression exercée par les mâchoires d'un chien. 

1) PINTO, Fernando Gomes Campos, TAVARES, Wagner Malago, CARDEAL, Daniel Dante, et al. Craniocerebral injuries from dog bites. Arquivos de neuro-psiquiatria, 2008, vol. 66, p. 397-399. (ATTENTION : cet article contient des images de morsures et blessures infligées à des enfants. Je vous déconseille donc de le lire si vous êtes sensible à ce genre d'images.)

Ce premier article traite des blessures et morsures infligées par des chiens à de jeunes enfants. La partie qui nous intéresse, plutôt courte, se trouve dans la partie intitulée "Discussion". Les auteurs font mention du Pit Bull et du Rotweiller et donnent la pression exercée par leurs mâchoires : entre 200 et 400 psi, ce qui équivaut à environ 1380 et 2760 kilonewton/m².

2) ELLIS, J. L., THOMASON, J., KEBREAB, E., ZUBAIR, K., & FRANCE, J. (2009). Cranial dimensions and forces of biting in the domestic dog.Journal of anatomy,214(3), 362–373.

Il s'agit ici d'une étude consacrée à la différence de force de morsure en fonction de différents facteurs comme la forme du crâne, la taille ou le sexe de différentes races de chiens. C'est ce document qui nous donne le plus de détails sur la question qui nous intéresse ici. La force exercée par les mâchoires des différents chiens y est donnée en kilonewtons en fonction de trois catégories de chiens en fonction de la forme de leurs crânes et de leurs tailles. Une autre précision importante : je vais donner ici la pression enregistrée sous les molaires des chiens, là où la force de pression est la plus forte et la mieux répartie (l'étude donne égallement les résultats pour les incisives si vous désirez l'étudier en détail).

- Première catégorie, les chiens brachycéphales (Bulldogs, Bullmastiff, Boxers, St Bernards, King Charles, Pékinois...) :

Il s'agit des chiens avec la plus grande puissance de mâchoire. La morsure des plus gros individus compte entre 3800 et 4000 kilonewtons/m² (N), ceux de taille moyenne entre 2200 et 2300 N et pour les plus petits (comme les Carlins) entre 800 et 900 N.

- Deuxième catégorie, les chiens mésaticéphales (Malamute, Esquimeau Américain, Beauceron, Beagle, Border Collie, Golden Retriever...) :

Pour cette catégorie, les plus gros chiens atteignent 3000 N de pression avec leurs mâchoires, ceux de taille moyenne entre 1800 et 1900 N et les plus petits 900N.

- Troisième catégorie, les chiens dolidocéphales (Doberman, Lévriers, Basset, Terriers...) :

La catéorie avec le moins de force dans les mâchoires. Entre 2100 et 2200 N pour les plus grans chiens, 1700 N pour les moyens et 800 à 900 N pour les plus petits.

 

Il est intéressant de voir que, peu importe la race ou le type de mâchoire, les chiens de petite taille semblent tous avoir la même force dans les mâchoires.

 

DANS NOS COLLECTIONS :

Commentaires 0

Connectez-vous pour pouvoir commenter. Se connecter

Poster un commentaire