Question d'origine :

Réponse du Guichet

Avatar personnalisé gds_bb - Département : Equipe du Guichet du Savoir
Le 09/08/2022 à 14h39

Question d'origine :

Le 10/08/2022 à 07h24

Bonjour,

Je reviens vers vous pour compléter la recherche de l'auteur (Claude Albarède ?) de cet extrait : ""Celui qui me dira qu'il est seul dans le vent des Causses, seul dans le vent léger de mes labours, je lui rirai au nez...." et je vous remercie de votre première réponse.

Me voilà en possession d'un texte plus long où l'on retrouve cet extrait. Le voici :

Celui qui me dira qu’il est seul dans le vent des Causses

Ou seul dans le vent méchant de mes labours je lui rirai au nez

Il n’y a pas de solitude là où est le vent

Il n’y a ni temps ni espace

Un peu de cendre arraché au tombeau d’Egypte va peut-être frapper sa paupière

Qui sait si les pétales d’une rose de Perse ne tomberont pas un jour dans sa main

La mélopée d’un négrillon mangée de lèpre (?)

Pourquoi se perdrait-elle en route afin d’avoir ouvert un cœur lointain à la pitié 

?? qui voudrait fermer ses yeux et ses oreilles à tout ce qui n’est pas sa joie

Va dans la plaine, écoute

 

C'est une amie âgée qui me l'a récité.

Je vous remercie pour votre recherche.Cordialement,

Alain Desseigne

Reformulation :

Ce poème est-il bien de Claude Albarède ?

Réponse du Guichet

Avatar personnalisé gds_bb - Département : Equipe du Guichet du Savoir
Le 10/08/2022 à 12h21

DANS NOS COLLECTIONS :

Commentaires 0

Connectez-vous pour pouvoir commenter. Se connecter