Question d'origine :

Bonjour, Sauriez-vous pourquoi la Tour Rose dans le Vieux Lyon porte également le nom de maison du Crible ? Merci ! Ludivine M

Réponse du Guichet

Avatar par défaut bml_reg - Département : Documentation régionale
Le 28/03/2012 à 08h48
Réponse de la Documentation Lyon et Rhône-Alpes

Bonjour,

Nous avons déjà répondu à cette question.

On trouve une explication dans certains guides touristiques : Elle était appelée la maison du Crible, c’est-à-dire du collecteur d’impôts, qui passait au crible, ou au tamis, les finances des mauvais payeurs.

Il semble que cette explication ait également la faveur des guides qui font visiter le vieux Lyon. Nous n’avons cependant rien trouvé qui puisse la confirmer. Au cours de nos recherches, le mot de crible ne s’est jamais vu utilisé comme fonction mais uniquement comme l’instrument qu’il désigne communément, une sorte de tamis permettant de filtrer des objets selon leur taille (hormis bien sûr son usage au figuré, « passer au crible », usage déjà en pratique au XIXe siècle).

Une variante explique le nom de l’édifice en invoquant son premier occupant, Martin de Troyes, seigneur de la Ferrandière et receveur de l’impôt du Roi au XVIe siècle. Or, il se pourrait que le crible fasse partie de son blason, information que nous n’avons pu confirmer (son nom n’apparait pas dans le sommaire de l’Armorial général de France. Vol. 17 : Lyon pas plus que dans le Dictionnaire de la noblesse consulaire de Lyon– notons toutefois que le crible était peu usité sur les armes françaises, d’après ce site) ; on peut facilement imaginer que si un tel blason avait orné la façade de sa demeure, celle-ci aurait alors pu hériter du sobriquet de « maison du crible ». Mais ce ne sont là que des hypothèses.
On lit d’ailleurs sur ce site que « la maison du Crible doit son nom à l'enseigne qui l'ornait au XVème siècle », malheureusement sans plus de précision quant aux sources d’une telle affirmation. C’est cependant une des explications les plus plausibles. Quant à justifier la présence de cette représentation… On a vu qu’il pouvait s’agir des armoiries du propriétaire. Mais on peut envisager qu’il était tout simplement question de l’enseigne d’un artisan ayant occupé les lieux : le crible était en effet utilisé par des corporations très variées (crible de mégisserie, crible utilisé par les cultivateurs, etc.) qui auraient alors pu choisir de l’édifier comme symbole de leur activité.

DANS NOS COLLECTIONS :

TAGS

Commentaires 0

Connectez-vous pour pouvoir commenter. Se connecter

Poster un commentaire