Question d'origine :

En regardant à la télévision des documentaires sur le mahgreb, l'on vit les hommes en djellaba blanche et les femmes en noir Croyant savoir que la couleur blanche isole et repousse la chaleur, pourquoi les femmes, elles sont en noir, alors qu'il est dit que le noir retient la chaleur premiere question deuxiéme question je désire faire une maquette d'un camp de la mort, ou puis-je trouver des documents qui donneraient les dimensions des baraques et autres installations d'avance je vous remercie des recherches que vous allez entrepredre, et je tiens à vous féliciter pour tout le travail que vous effectuez

Réponse du Guichet

Avatar par défaut bml_civ - Département : Civilisation
Le 01/03/2005 à 08h45
Réponse du Département Civilisation

Le chapitre intitulé « la couleur » de l’ouvrage de Malek Chebel apporte des réponses à votre première question :

La couleur de l’islam est le vert, car le vert est d’abord la couleur de l’étendard du prophète et de la robe d’Ali…
A la force du vert viennent s’ajouter quelques autres couleurs porteuses elles aussi d’une symbolique ou d’un signe d’appartenance.
La couleur noire a acquis une importance qui s’est maintenue des siècles à partir de l’utilisation qu’en a faite la dynastie abbasside, dynastie établie à Bagdad dès la fin du VIIIe siècle. Dans la Perse antique, L’Iran actuel, le noir représentait le diable, tandis que le jaune était la couleur du deuil, parfois de la jalousie. Aujourd’hui le vêtement des mollahs est ou noir, ou blanc, ou utilise les deux. Depuis la mort de l’imam Houssaïn, lors de la tristement célèbre bataille de Kerbala (680), le noir, signe de deuil, est devenu le symbole du chiisme dans son ensemble et en particulier celui du clergé La signification du voile noir des Iraniennes (tchador) se rattache à ce contexte.
Le blanc (blanc du linceul, blanc des anges, etc.) est une couleur complexe chez les musulmans. Elle est celle de la gandoura du grand cheik et du qamiç (longue tunique) de l’ étudiant, mais aussi celle du linceul. Cependant si l’on se fonde sur un hadith du Prophète : « Dieu aime les vêtements blancs, et il a crée le Paradis Blanc », on peut estimer que cette couleur est plutôt positive en Islam…


Dans le chapitre « le vêtement », Malek Chebel explique encore :

Pour se vêtir, surtout au moment des fêtes ou pour se rendre à la mosquée, les musulmans préfèrent les longues tuniques blanches (qamiç) qui masquent leurs formes et les protègent en même temps des ardeurs du climat…


Pour répondre à votre deuxième question, dans les ouvrages de la Bibliothèque et sur Internet vous trouverez des plans ou maquette mais sans notation de mesures.
Vous pourriez peut-être vous adresser au Centre d’Histoire de la Résistance et de la déportation qui possède un fonds important de documentation à consulter sur place.

DANS NOS COLLECTIONS :

TAGS

Commentaires 0

Connectez-vous pour pouvoir commenter. Se connecter

Poster un commentaire