Question d'origine :

Bonjour, je dois faire un exposé pour le 08 mars 2005. le thème donné par ma maitresse est : Colbert et le service des ponts et chaussées. Après plusieurs recherches sur divers sites, je ne trouve pas celui qui pourrait m'informer et m'aider à faire mon exposé. Pouvez-vous me donner des renseignements sur ce thème qui me seraient bien utiles? je vous remercie. Dimitri

Réponse du Guichet

Avatar par défaut anonyme - Département :
Le 01/03/2005 à 12h42
Réponse du service du Guichet du Savoir

Le Trésor de la Langue Française nous dit que les Ponts et Chaussées sont un "service public qui assume non seulement la direction et l'exécution des travaux de voirie terrestre mais aussi l'ensemble des tâches techniques incombant au ministère des Travaux publics (voies navigables, ports maritimes, phares et balises, chemins de fer d'intérêt local, transports routiers, bases aériennes) (RÉAU-ROND. 1951)".

L'Ecole Nationale des Ponts et Chaussées nous précise:"En France, la construction des routes, ponts et canaux resta très longtemps de la seule compétence des seigneurs, associations de marchands ou ordres monastiques. Avec Colbert, une politique plus efficace vit le jour, mais les techniciens étaient recrutés au coup par coup. Il fallut attendre l'année 1716 pour qu'un arrêt crée un corps d'ingénieurs régulièrement appointés : le corps des ingénieurs des Ponts et Chaussées."

Grand réformateur, Jean-Baptiste Colbert (1619-1683) a donc amorcé le processus de rationalisation (simplification et uniformisation) des voies de communication (routes et canaux) en France pour favoriser les échanges commerciaux, mais n'a pas créé le corps des Ponts et Chaussées (1716). Son apport majeur est d'avoir confier la gestion des voies de communication à des techniciens spécialisés.

Dans l'ouvrage Chemins et Ponts de Jean Mesqui disponible à la bibliothèque de la Part-Dieu, vous trouverez un article intitulé "la marque de Colbert" (p.56-57) dans lequel il est écrit que "Colbert institua, de 1669 à sa mort en 1683, une véritable politique routière. Colbert pensait que"c'est principalement de la facilité des chemins que dépendent l'avantage du commerce et du bien public"".


Le Quid précise dans son article réseau routier français:longueur globale les principales dates marquant l'histoire des routes françaises:
"1670:Colbert veut améliorer les voies en rendant possible la circulation de front de 4 chariots sur les chemins royaux (larges de 7,80 à 9.80 m) et de 2 sur les chemins de traverse (4,40 à 4,80 m)".
"1705.Arrêté prescrivant des routes tracées en ligne aussi droite que possible.
1716.Création du service public des Ponts et Chaussées (de l'Ecole en 1747).
1720.Arrêt: largeur entre fossés de 60 pieds pour les grands chemins et 36 pieds pour les routes destinées aux coches, carrosses, messagers, voituriers et rouliers, d'une ville à une auter. Les riverains sont tenus de planter ces chemins d'arbres espacés de 30 pieds, à 1 toise au moins du bord intérieur du fossé (...).
1776.Routes classées en 4 catégories (selon largeur entre fossés): 42, 36, 30, et 24 pieds. Puis classées d'après leur direction. 1ère classe: de Paris aux frontières (28 voies, longueur totale 15.000km); 2ème classe: d'une frontière à une autre, sans passer par Paris (97 voies, 17.000km); 3ème classe:d'une ville à une autre (20.000km)."
(Quid) Etc.

C'est également sous l'intendance de Colbert que le Canal du Midi est réalisé.

Le site Mémo vous propose une histoire des routes et une biographie de Colbert.
Vous pourrez également consulter une autre biographie de Colbert ainsi que les articles ponts, canaux(histoire et architecture), routes et autoroutes dans l'Encyclopédia Universalis.
Vous trouverez également à la bibliothèque des ouvrages sur Colbert.


DANS NOS COLLECTIONS :

TAGS

Commentaires 0

Connectez-vous pour pouvoir commenter. Se connecter

Poster un commentaire