Question d'origine :

Bonjour, J'aimerai savoir pourquoi les américains sur-jouent toujours leurs réactions que ce soit verbalement, physiquement et émotionnellement. Ont-ils conscience que cela sonne faux et pas du tout naturel? "Oh my god ! How did you do that?" "That's amaaaaaazing!" Merci pour votre réponse.

Réponse du Guichet

Avatar personnalisé gds_db - Département : Equipe du Guichet du Savoir
Le 31/05/2021 à 14h14

La manière d'exprimer ses émotions est propre à chaque culture, et l'accentuation de la langue y a sa part.

Bonjour,

Assurément le français et l'anglais sont deux langues bien différentes ! En Français, l’accent tonique n’existe pas : nous prononçons les mots avec la même intensité.
En anglais, l'accent tonique (word stress) et l'accent de phrase (sentence stress) apportent du rythme et sont à l'origine de la musicalité de la langue.

" La langue anglaise a sa propre musique qui n'est pas le même que celle du français. Ce qui donne à l'anglais sa musique, c'est avant tout son rythme et ce rythme provient de l'accentuation. En anglais, on accentue toujours au moins une syllabe dans les mots de plus d'une syllabe. C'est le fameux accent tonique anglais ou accent du mot (word stress). De manière similaire, on accentue toujours au moins un mot dans chaque phrase, c'est l'accent de la phrase (sentence stress).
Alors, pourquoi est-ce important ? Tant que vous ne respectez pas l'accent tonique et l'accent de la phrase, vous serez mal compris des natifs ! Qui plus est, il sera fatiguant pour vous de parler anglais avec le rythme du français.
Il est donc essentiel de savoir comment accentuer les mots (et les phrases) en anglais, pour communiquer clairement.
[...]
L'accent de phrase, qu'est-ce que c'est exactement ?
C'est le fait d'accentuer certains mots dans une phrase et de ne pas en accentuer d'autres. Avec l'accent tonique, l'accent de phrase caractérise le rythme de l'anglais parlé, composé de pics et de vallées. Autrement dit :
Dans une phrase, certains mots sont plus importants que d'autres et, de ce fait, ils sont accentués : ils sont plus forts et plus longs que les mots non-accentués. De surcroît, chaque phrase contient un focus word – qui sera encore plus fort et plus haut que tout le reste ! "

Les américains et américaines ont tout comme les français.es des tics de langage plus ou moins marqués comme par exemple le "uptalk" (le ton monte à la fin des phrases donnant aux affirmations l'inflexion d'une question), ou encore le très en vogue "vocal fry" (friture vocale) : les phrases se terminent par une sorte de râle rauque.

Pour aller plus loin :
- Prosodie et correction phonétique
- Quand les paroles s’envolent : réflexions sur les caractéristiques et la forme phonétique du High Rising Terminal en anglais contemporain / Stephan Wilhelm
- Le "vocal fry", la façon de parler qui fait trembler l’Amérique / Tatiana Chadenat
- Le «vocal fry» fait vibrer les Américaines


Mais la prononciation des mots et phrases ne suffit pas à expliquer l'impression de "surjouer" que vous décrivez. Ce comportement est tout simplement culturel, tout comme la façon d'exprimer ses émotions, d'aborder chaleureusement un inconnu ou le sourire Ultra bright affiché en toutes circonstances.

Voici quelques témoignages qui vont dans ce sens :
- 8 choses qui rendent fous les Français travaillant aux Etats-Unis — et vice versa
- De l’émotivité du Nord-Américain

Pour aller plus loin :
- Les origines du comportement humain et de la culture / François Y. Doré
- Selon sa culture, on se montre plus ou moins amical avec les inconnus / Erin Meyer
- États-Unis.Ce que cache la légendaire politesse des Américains / Chris Leadbeater
- Pourquoi les Américains sourient autant / Grégor Brandy

Quelques clés pour les managers dans ces ouvrages de la BML.

Bonne journée.

DANS NOS COLLECTIONS :

Commentaires 0

Connectez-vous pour pouvoir commenter. Se connecter

Poster un commentaire