Question d'origine :

Bonjour, L'actualité (via le pass sanitaire ou la surveillance généralisée) semble mener le débat public à se poser la question des relations entre les concepts de liberté et de sécurité. L'opinion courante semble consister à les prétendre contradictoires. Pouvez vous indiquer une liste d'ouvrages et d'auteurs de référence qui, dans le cadre de la philosophie classique ou moderne aborderaient ces questions? Et pouvez-vous proposer une liste de problématiques philosophiques abordant spécifiquement la relation entre ces deux concepts? Merci

Réponse du Guichet

Avatar par défaut bml_civ - Département : Civilisation
Le 24/07/2021 à 09h13
Bonjour,

Cette question du lien entre liberté et sécurité est au cœur de la philosophie politique, de celle de l’Etat et de l’individu, du droit et de la loi, et a été traitée par de nombreux philosophes dont voici les principaux :
- Thomas Hobbes et particulièrement dans le Leviathan et dont voici les autres ouvrages
- Baruch Spinoza et son Traité théologico-politique, écouter sur France Culture "La vertu de l’Etat, c’est la sécurité" et lire Qu'est-ce qui est liberticide? La réponse de Spinoza
- Jean-Jacques Rousseau, Du Contrat Social
Voir : Sécurité et liberté : discussion entre un philosophe anglais et un philosophe français, Hobbes et Rousseau par Emmanuelle Rousset
- John Locke et ses Deux traités du gouvernement
Voir : Hobbes et Locke : convergences et divergences de François Tricaud
- Montesquieu, dans L’esprit des lois, T. 1 et T. 2
Voir : La liberté politique selon Montesquieude Didier Carsin
- Michel Foucault avec Naissance de la biopolitique : cours au Collège de France (1978-1979) et Sécurité, territoire, population : cours au Collège de France (1977-1978)
voir : Sécurité et liberté dans lemondepolitique.fr et La question de l’État de droit chez Michel Foucault par Michel Senellart et Quand Michel Foucault décrivait « l’étatisation du biologique »

Dans la philosophie ou la pensée plus actuelle :
- Michaël Foessel avec État de vigilance : critique de la banalité sécuritaire et L'avenir de la liberté : de Rousseau à Hegel
Voir ce numéro de la revue Le Un La sécurité est devenue l’alpha et l’oméga de la politique
- Giorgio Agamben et La guerre civile : pour une théorie politique de la stasis
Voir : dans Le Monde « De l’Etat de droit à l’Etat de sécurité » et dans le Monde diplomatique Comment l’obsession sécuritaire fait muter la démocratie
- Frédéric Gros et Le Principe Sécurité
voir : La sécurité, toute une histoire dans la Vie des idées
- Mireille Delmas-Marty avec Libertés et sûreté dans un monde dangereux
voir : Quel droit pour un monde pluriel et instable ? et “Comment faire valoir la liberté contre la sécurité ?” dans Philosophie Magazine ou « Nous basculons vers un droit pénal de la sécurité, qui traite le suspect en criminel »
- André Comte-Sponville dans cet article Sécurité ou liberté?

Voici des exemples de problématiques ou de façon de questionner ce rapport entre les deux concepts :
- dans cette vidéo, Monsieur Phi pose la question en ces termes Que signifie être libre vis à vis d’une autorité politique ?
- dans Exemples de sujets de dissertation en Philosophie sur la liberté : le sujet 8 est Liberté ou sécurité ? voici quelques réflexions sur la façon de poser la question:
I - Sujet classique, les thèmes de la liberté et de la sécurité sont souvent corrélés dans le discours politique et dans la parole doxique. Mais la formulation du sujet doit toutefois interpeller : liberté « ou » sécurité n'est pas liberté « et » sécurité. Dans la formulation en « ou », l'exclusion formelle doit être respectée. Il s'agit de la liberté ou de la sécurité, de la liberté seule ou de la sécurité seule. Il ne peut y avoir de liaison entre les deux termes. Autrement dit, il va falloir faire un choix… ou remettre ce choix en question tout au long du devoir. Bien sûr, le thème de « liberté » doit être pensé sur des plans transversaux, mais surtout dans une dimension sociale, économique ou politique. Le thème de la « sécurité » est explicitement bien moins exploité dans la tradition philosophique. La discursivité autour du thème de la « liberté » a souvent écrasé, voire apporté du mépris pour la notion de sécurité, qui est pourtant fondamentale dans l'action humaine et dans la vie de la cité.
II - Un type de sujet articulé en « ou » permet d'apprécier aisément deux cadres de réflexion. Le premier temps du devoir peut être consacré à l'exploration eidétique (ou définitionnelle) des termes de « liberté » et de « sécurité ». Qu'est-ce que la liberté ? (Platon) Qu'est-ce que la sécurité ? (Hegel) Pourquoi les deux termes sont historiquement répertoriés comme antagonistes ? (Spinoza), Mais le second temps du devoir doit être consacré à une « réconciliation » formelle des deux termes et surtout, à leur complémentarité effective. Peut-on vraiment être libre si l'on n'est pas en pleine sécurité ? Pareillement, à quoi sert d'être en sécurité si ce n'est pour jouir de ses droits et exercer des libertés qui nous sont propres ? Cette réflexion emporte un questionnement d'ordre sociopolitique (Hobbes), dans la contemporanéité politique face à l'expérience d'un totalitarisme (Levinas) ou dans son articulation avec le Zeitgeist (ou « esprit du temps ») post-Seconde Guerre mondiale (Arendt).

- La fonction de l’État est-elle de nous protéger ?
- La liberté est-elle dépendante de la sécurité ? sur France culture
- L’Etat peut-il assurer à la fois la sécurité et la liberté ?
- L'Etat est-il l'ennemi de la liberté ?
- L'État est-il facteur d'oppression ?
- L'autorité de l'État s'oppose-t-elle à la liberté des individus ?
- La société idéale peut-elle concilier sécurité et liberté ?
Vous trouverez ici différentes manières de poser la question des liens entre L'individu et l'État et l’État et la liberté

Voir aussi :
L'obligation vaccinale vous interroge? La philosophie nous aide à y voir plus clair
Sécurité et Liberté sur Doc du juriste
Les sources libérales de la biopolitique, Jérôme Lamy
Liberté et sécurité : l’onde de choc politique ?
Liberté, égalité... sécurité / sous la direction Nicolas Arpagian
Etat d'urgence technologique : comment l'économie de la surveillance tire parti de la pandémie/ Olivier Tesquet
La société de vigilance : auto-surveillance, délation et haines sécuritaires/ Vanessa Codaccioni
Crowley John, Sabbagh Daniel, « Sécurité et liberté : une nouvelle donne », Critique internationale, 2002/1 (no 14), p. 29-38

et le petit article en pièce jointe « La peur de la mort remet aux commandes le principe de sécurité contre le principe de liberté » de Dominique Rousseau et notre article dans L'Influx, le magazine en ligne de la bibliothèque La pandémie comme moment biopolitique

Bonne réflexion !

Pièces jointes

DANS NOS COLLECTIONS :

Ça pourrait vous intéresser :

René François Lacôte

Théo Charaf

TAGS

Commentaires 0

Connectez-vous pour pouvoir commenter. Se connecter

Poster un commentaire