Question d'origine :

BONJOUR JE VOUDRAIS SAVOIR COMMENT AVONS NOUS éradiqué la grippe espagnole? merci

Réponse du Guichet

Avatar par défaut bml_san - Département : Médiathèque du Bachut Santé
Le 30/07/2021 à 07h53
Réponse de la Médiathèque du Bachut Santé :

Bonjour,

Vous souhaitez savoir comment la grippe espagnole a été anéantie.

La grippe espagnole tient son nom du fait qu’elle a été évoquée en premier lieu en Espagne, car ce pays n’était pas soumis à la censure (beaucoup d’autres pays étaient en guerre) et a été le premier à évoquer cette maladie dans la presse comme nous l’explique l’article « L’origine du virus de la grippe espagnole de 1918 enfin précisée » publié sur le site « sante.lefigaro.fr. ».

L’origine de la maladie

Toujours d’après cet article, elle est une combinaison de la grippe saisonnière et de gènes aviaires.

Elle a débuté en 1918, aux Etats-Unis, au Kansas. Un éleveur de volailles aurait contracté le virus, combinaison d’une souche humaine de grippe saisonnière et de gènes aviaires selon l’article « Grippe espagnole : origine, durée en France, nombre de morts » paru sur le site "sante.journaldesfemmes.fr".

Elle s’est propagée à cause du déploiement militaire lié à la première guerre mondiale d’après l’article « Il y a 103 ans commençait la plus grande pandémie de l’Histoire » publié sur le site internet de la revue « National Geographic ».

Cette pandémie a duré jusqu’au printemps 1919, et a connu 3 vagues successives distinctes :

- la première entre mars et juillet 1918
- la deuxième entre fin août et novembre 1918
- la troisième entre l’hiver et le printemps 1919.

Les symptômes

Les symptômes liés à cette maladie étaient principalement :

- des courbatures
- de la fièvre
- des maux de tête
- une grande fatigue
- de la toux
- des crachats
- des difficultés à respirer

Ces manifestations du virus se sont avérées plus importantes lors de la seconde et de la 3e vague de l’épidémie, avec davantage de surinfections pulmonaires pour les malades durant ces deux périodes.

L’éradication de ce virus a été possible grâce à deux éléments :

- L’immunisation de la population mondiale

A cette époque, la moitié de la population mondiale a été touchée par cette pandémie, et « les sujets atteints ont développé des anticorps qui les ont protégés » comme l’explique le professeur Guillaume Desoubeaux dans l’article issu du site internet « sante.journaldesfemmes.fr ».

L’immunité collective, comme l’explique l’article « Qu’est-ce que l’immunité collective ? » publié sur le site internet de l’Institut Pasteur équivaut au pourcentage d’une population donnée qui est immunisé et protégé contre une infection, et à partir duquel un sujet infecté qui rencontre d’autres individus, va transmettre le virus à moins d’une personne en moyenne, ce qui va amener la disparition progressive de l’épidémie car le virus va rencontrer « trop » de personnes protégées.

- La mise en place de gestes barrières

Comme depuis le début de l’année 2021, des gestes barrières avaient été mis en place afin d’éviter la propagation de ce virus. C’est ce que nous explique l’article « Comment ces villes ont inversé la courbe de la grippe espagnole en 1918 » sur le site internet du magazine « National Geographic ».

En effet, déjà à cette époque-là, des restrictions au niveau des transports avaient été mises en place, afin de limiter la propagation du virus.

Des mesures d’hygiène avaient également été recommandées, comme le lavage des mains et l’interdiction de cracher par terre comme l’explique l’article « Y’avait-il eu des mesures de confinement pendant la grippe espagnole de 1918 ? » paru sur le site internet du journal « Libération ».

Les écoles, magasins et restaurants avaient été fermés. La distanciation sociale avait été mise en place et les rassemblements publics interdits comme le mentionne également cet article.

Les malades étaient également contraints à une période d’isolement, et les lieux publics désinfectés.

Le port du masque avait également été conseillé comme le précise l’article « Depuis la grippe espagnole, les français et le port du masque c’est une drôle d’histoire » publié sur le site internet de la radio « France Inter ».

Pour aller plus loin, vous pouvez consulter les ouvrages de la bibliothèque municipale de Lyon liés à la grippe espagnole.

Cordialement,

L’équipe de la Médiathèque du Bachut Santé .
Retrouvez nous sur & sur le magazine L’influx

DANS NOS COLLECTIONS :

Commentaires 0

Connectez-vous pour pouvoir commenter. Se connecter

Poster un commentaire