Question d'origine :

Pierre Scise le Rocher de Thune. Bonjour à vous tous ; Pierre-Scize est d’abord le nom d’un promontoire rocheux impressionnant, qui surplombe la rive droite de la Saône, un château fort y fut construit. A l’époque Romaine, les rochers tombaient à pic dans la Saône. Selon la légende, au premier siècle, le général romain Agrippa, qui donna son nom au célèbre réseau de voies romaines la Via Agrippa, fit tailler le rocher de Thune, qui formait une avancée dans la Saône, afin d'aménager une voie sur la rive droite de la rivière. Ainsi le lieu fut-il appelé petra incisa, soit en français « pierre encize » ou « pierre scize » (incisée). La roche rasée où se trouvait le château Pierre Scize se trouvait plus ou moins en surplomb de l’Homme de la Roche (actuel) quai Pierre Scize. La partie inférieure du tènement se nommait auparavant la Thibaudière ? Question : a) – Est-il exact que ce promontoire rocheux où se trouvait le château de Pierre-Scize s’appelait auparavant la Roche de thune ? b) - Que sait-on sur cette appellation de Thune ? c) - A propos de la Thibaudière qui serait ? l’ancien nom du tènement inférieur, que pouvez-vous me dire ? Merci de votre réponse. nafnaf (de Bretagne)

Réponse du Guichet

Avatar par défaut bml_reg - Département : Documentation régionale
Le 17/07/2021 à 08h35
Bonjour,

L’article de Wikipédia « Pierre Scize (Lyon) » indique, sans mentionner de source. :
À l'époque romaine, on fit tailler le rocher de Thune, qui formait une avancée dans la Saône, afin d'aménager une voie sur la rive droite de la rivière. Ainsi le lieu fut-il appelé petra incisa, soit en français « pierre encize » ou « pierre scize ».

Le site Patrimoine Lyon, dans sa page consacrée au Couvent des Carmes Déchaussées mentionne :
deux bâtiments avec jardins, appelés « Grand Thunes » et « Petit Thunes »

L’inventaire général du patrimoine culturel mentionne une Maison du Petit-Thunes, aujourd’hui détruite, près du château de Pierre Scize.

Le toponyme Thunes apparaît aussi dans les Memoires de la Société littéraire, historique et archéologique de Lyon, en 1877 :
D’après une certaine tradition dont nous n’avons pas pu découvrir la source, cet office recueillit quelques pestiférés laissés à Lyon par les troupes qui avaient fait, sous Saint Louis, la croisade de Tunis. De cette circonstance, que nous croyons controuvée, et en souvenir de cette ville africaine, oratoire et hospice prirent, dit-on, le nom de Thunes qui, affecté d’abord à un endroit circonscrit, la Grande Thune, la Petite Thune, les Thunes, s’étendit à tout le tènement.
La première occurrence de Tunes daterait de 1286 et la forme Thunes de 1362.

Bien que moins connu, le toponyme Thunes est donc bien employé à proximité de celui de Pierre Scize, sans pour autant pouvoir déterminer quel est le plus ancien.

En revanche, nous n’avons pas trouvé de trace du toponyme Thibaudière dans le secteur de Pierre Scize. Pouvez-vous nous indiquer la source du texte introduisant vos questions ?

DANS NOS COLLECTIONS :

TAGS

Commentaires 0

Connectez-vous pour pouvoir commenter. Se connecter

Poster un commentaire