Question d'origine :

Bonjour, Que doit-on entendre par le terme de "libéralisme" ? Que voulait dire le mot "libéralisme" au début du XIXème siècle ? Ce terme désignait-il une doctrine économique, une philosophie poltique ou, plus généralement, une manière de concevoir le monde ? Merci d'avance.

Réponse du Guichet

Avatar par défaut anonyme - Département :
Le 28/12/2005 à 17h58
Réponse du service Guichet du Savoir


Libéralisme : De liber, libre. Philosophie politique fondée sur le primat de l'individu reconnu comme une personne ayant des droits fondamentaux comme la liberté de conscience et d'expression. Au plan juridique, il postule l'égalité devant la loi ainsi que l'habeas corpus ; au plan politique, la liberté d'association, de presse et des institutions représentatives ; au plan économique, la liberté d'entreprendre et le respect de la propriété privée ; et au plan commercial, le libre-échange.
source : Collège Ahuntsic, Québec, Canada.

Libéralisme : En économie, il s’agit d’un courant, débutant avec Adam Smith, qui propose la plus grande liberté possible aux producteurs et aux autres acteurs dans l’économie. L’idéologie libérale vise aussi à minimiser le rôle de l’état. Les libéraux étaient libre-échangistes et passionnés par le progrès. Sa doctrine a été résumée par l’expression : Laisser faire, laisser passer. Politiquement, les libéraux cherchaient à établir la liberté du citoyen et à le protéger contre l’arbitraire du pouvoir politique. À l’opposé du conservatisme
source : Marianopolis College, Québec Canada.

Dans son sens le plus ancien, le terme « libéralisme » désigne un courant de pensée né en Europe au XVIIe siècle et XVIIIe siècle en opposition à l'absolutisme monarchique, et pour lequel la liberté individuelle est un principe général qui s'applique à tous les domaines de la vie en société. Cet article s'attachera essentiellement à décrire cette forme originelle du libéralisme.

Selon ce point de vue, c'est une erreur de séparer différentes formes de libéralisme, car tous sont des conséquences indissociables d'un seul et même principe philosophique de liberté et de libre-arbitre, considéré comme fondamental. Il serait alors absurde et contradictoire de faire varier l'application de ce principe fondamental selon le domaine considéré. Ce courant est souvent appelé « libéralisme classique » pour le distinguer des autres usages modernes du mot « libéralisme ».

D'autres auteurs ne voient pas le principe de liberté comme intouchable, et acceptent donc des distinctions par domaine ; ils sont rejoints par des spécialistes qui ne s'intéressent qu'à un domaine bien précis, et qui pour cette raison évitent de parler du libéralisme en général sur lequel ils ne travaillent pas. On distingue alors trois domaines principaux

le libéralisme politique, au sens étroit (organisation des droits politiques) ou large (coutumes, moeurs, éventuellement religion) ;
le libéralisme économique ;
le libéralisme théologique.

source et suite : Wikipédia.

DANS NOS COLLECTIONS :

TAGS

Commentaires 0

Connectez-vous pour pouvoir commenter. Se connecter

Poster un commentaire